Evli Fund Management nomme une gérante Global Equities

Evli Fund Management — société de gestion finlandaise — annonce ce lundi 20 janvier la nomination en interne d'une gérante au sein de son équipe Global Equities. Evli cible notamment les investisseurs institutionnels, et propose une gestion active avec une coloration ESG, dans une perspective long-terme. Olga Marjasov rejoint l’équipe Evli Global Equities dirigée par Hans-Kristian Sjöholm, Head of Global Equities chez Evli.

« Notre équipe suit une philosophie d’investissement fondée sur le cash-flow et la recherche des actions sous-évaluées à l’échelle internationale. Nous menons notre propre recherche indépendante », précise Hans-Kristian Sjöholm. L’équipe Evli Global Equities gère 7 stratégies actions qui vont de l’Europe aux marchés émergents, en passant par les pays nordiques et le Japon. L'équipe défend une approche de gestion active suivant une sélection de titres rigoureuse et sans contrainte en termes de secteur.

Focus sur le parcours d'Olga Marjasova

Evli Fund Management nomme une gérante Global Equities
Olga Marjasova

Olga Marjasova est diplômée en économie (B.Sc) de la Concordia International University Audentes en Estonie. En 2003, Olga Marjasova entre chez Evli en tant qu’analyste marchés actions baltiques. Entre 2006 et 2009, elle devient gérante du fonds Evli Russia. Désormais, elle rejoint l’équipe Evli Global Equities dirigée par Hans-Kristian Sjöholm.

« Les investisseurs sont aujourd’hui à la recherche de meilleurs rendementset notre équipe est convaincue que des opportunités intéressantes se trouvent sur les marchés actions, notamment en Europe. Mais il est absolument nécessaire de prêter attention tout d’abord au cash flow et à la dette des entreprises dans lesquelles nous investissons, mais aussi à la transparence dont elles font preuve envers leurs investisseurs », souligne Olga Marjasova.

Lire (2 min.)

La Parole aux Assos' - CNCEF (3/3) : quel avenir pour la profession de CGP ?

Quel avenir se dessine en France pour la profession de CGP ? Quelles sont les nouveautés cette année aux Assises de la Gestion de Patrimoine ? Dans ce nouvel épisode de La Parole aux Assos', Le Courrier Financier s'intéresse à l'actualité de la CNCEF. Stéphane Fantuz, Président de la CNCEF Patrimoine, répond en exclusivité à nos questions.
Voir (<3 min.)

La Parole aux Assos' - CNCEF (1/3) : un nouveau site internet pour les CGP et leurs clients

Dans cet épisode de « La Parole aux Assos’ », Le Courrier Financier vous présente l'actualité de la CNCEF en ce début d'année 2020. Quel bilan 2019 pour l'association, après sa dernière grande campagne de communication ? Comment participer à l'éducation financière des Français ? Stéphane Fantuz, Président de la CNCEF Assurance, répond en exclusivité à nos questions.
Voir (<3 min.)

Etats-Unis : bientôt un procès devant le Sénat pour Super Trump

Cette semaine, deux événements importants ont eu lieu aux Etats-Unis. Donald Trump a signé l'accord commercial de phase 1 avec la Chine. Le même jour, les députés démocrates ont lancé la procédure d'impeachment. Le procès s'ouvrira dès la semaine prochaine. Le Courrier Financier fait le point sur la situation.
Lire (4 min.)

Immobilier logistique : Norma Capital investit près du Mans avec sa SCPI Vendôme Régions

Norma Capital — société de gestion de portefeuille — annonce ce mardi 21 janvier l'acquisition pour le compte de sa SCPI Vendôme Régions d'un ensemble immobilier d’environ 17 300 m². Cet actif se situe dans la première zone d’activités du Mans (Sarthe). Il a été racheté auprès de trois SCI. L'ensemble est loué à 100 % par la société GPdis, détenue depuis 2017 par le groupe MDA Company, spécialiste du discount électroménager et TV.

Immobilier logistique

Ce site est marqué par la très grande visibilité et la présence historique de son locataire dans la zone d'activité (ZA) Sud du Mans. Il accueille l’une des plus importantes plateformes logistiques de distribution du groupe GPdis, ainsi qu’une partie composée d’un magasin de vente d’appareils électroménagers sous enseigne LEGER-Pix’Hall.

Le cabinet Tourny Meyer Bretagne Pays de Loire — conseil en immobilier d'entreprise — a accompagné Norma Capital dans le cadre de cette acquisition, en partenariat avec les Agences Century 21, Harmony Le Mans, et Starimo72 en tant que conseils des vendeurs. L’acquéreur a été conseillé par Maître Charles Massuelle de l’étude Lacotte Massuelle à Paris.

Lire (1 min.)

Bureaux : Keys REIM acquiert un immeuble en VEFA sur l’île de Nantes

Keys REIM — société française de gestion de portefeuille — annonce ce mardi 21 janvier l’acquisition en VEFA de l’immeuble de bureaux dénommé « Skyhome », auprès du promoteur Groupe Arc. L'actif se situe dans le secteur Est de l’Ile de Nantes. Le financement de l’opération a été assuré par CIC Ouest, accompagné par Me Bonneau de l’office notarial Victoires.

Dans cette opération, le groupe Keys Asset Management était assisté par l’Etude Rochelois (Me Paoli) et Delpha Conseil pour les aspects techniques. Groupe Arc était conseillé par l’Office Notarial de l’Estuaire (Me Taburet). Blot Immobilier a conseillé les deux parties. La région nantaise constitue l'un des marchés immobiliers régionaux les plus dynamiques — avec une vacance locative inférieure à 3 %.

Livraison prévue pour 2022

Conçu par l’agence internationale d’architecture Xaveer De Geyter, l’immeuble de 8 étages présentera une surface locative de 4 671 m². Il disposera de plateaux traversants, divisibles de 400 à 600 m², adaptés à la demande du marché avec des prestations haut de gamme. Le bâtiment vise la certification BREEAM niveau « Good ». La livraison est prévue pour le deuxième trimestre 2022.

L'immeuble « Skyhome » bénéficiera d’une excellente accessibilité en transports en commun (tramway, gare TGV, ligne de bus, stations de vélo) et d’une bonne desserte routière, à 10 minutes du centre-ville de Nantes et du périphérique. Dans le cadre du développement de l’île de Nantes, plusieurs projets de transports complèteront l’offre existante, notamment deux nouvelles lignes de tramway prévues pour 2026.

Lire (2 min.)

Le groupe Advenis nomme un directeur des opérations

Le groupe Advenis — spécialisé dans la gestion d’actifs immobiliers et financiers — annonce ce mercredi 15 janvier la nomination d'un directeur des opérations. Dans ce cadre, Romain Lourtioux (32 ans) devient responsable de la coordination des différentes filiales du groupe Advenis, et de l’élaboration et du suivi des feuilles de route par fonction/métier, en accord avec les axes stratégiques de l’entreprise.

Il pilote également la conduite de projets transverses tels que les acquisitions, partenariats, etc. En outre, Romain Lourtioux intervient pour le compte de la filiale Advenis Gestion Privée, où il apporte son soutien à la définition des orientations stratégiques et organisationnelles. Il est aussi responsable des produits et des partenariats.

Focus sur le parcours de Romain Lourtioux

Romain Lourtioux est titulaire d’un diplôme d’Ingénieur généraliste de l’ICAM de Nantes et d’un mastère spécialisé Strategy & Management of International Business de l’ESSEC Business School. Il possède plus de 7 ans d’expérience dans le domaine de la construction et de l’immobilier. Entre 2011 et 2017, il travaille comme responsable commercial Grand Ouest, puis directeur des partenariats Grand Ouest de PERL.

Pendant cette période, il pilote le développement commercial de la région Grand-Ouest. Il assume également la réorganisation interne de la région, en vue d’optimiser son efficacité commerciale. En 2018, il contribue au développement de la start-up OCUS où il est en charge du développement de la Business unit « Promotion & Immobilier ».

Lire (2 min.)

Amiral Gestion recrute un Responsable Institutionnels et Grands comptes

Amiral Gestion —  société de gestion indépendante — annonce ce mercredi 15 janvier la nomination d'un nouveau Responsable Institutionnels et Grands comptes. Fin décembre 2019, la société revendiquait 3,9 Mds€ d'encours sous gestion. Basé à Paris, Ugo Emrinian (32 ans) travaillera en collaboration avec Benjamin Biard, Directeur du développement et Pierre-Antoine Door, Responsable Institutionnels et Grands comptes. Il poursuivra les développements auprès des clients institutionnels et grands comptes.

Ugo Emrinian supervisera également le développement commercial sur le marché italien, où la gamme Sextant est disponible depuis 2019. Ce recrutement s'inscrit dans la stratégie de développement d’Amiral Gestion. « L'international est un axe de développement sur lequel nous avons beaucoup d'ambition. L'expérience d'Ugo sur le marché italien nous sera précieuse », précise Benjamin Biard, Directeur du développement chez Amiral Gestion.

Focus sur le parcours d'Ugo Emrinian

Ugo Emrinian possède un Master en Finance de Marchés de l’INSEEC Business School de Paris. Après une première expérience d'Assistant trader chez Natixis, il développe une expertise de plus de 10 ans dans le développement commercial des grands comptes et institutionnels en France et en Italie. En 2010, il rejoint l'équipe commerciale institutionnelle de Swiss Life Asset Management. En 2015, Ugo Emrinian intègre Metropole Gestion. Il y est nommé Directeur commercial adjoint en 2019.   

Lire (2 min.)

Schroders nomme son Directeur Général pour la France

Schroders — société de gestion internationale — annonce ce lundi 13 janvier la nomination en interne de son Directeur Général France. Yves Desjardins (42 ans) a rejoint Schroders en 2015. Depuis 2018, il occupait la fonction de Directeur commercial institutionnel du bureau français. Dans ses nouvelles fonctions, il aura pour mission de diriger et poursuivre le développement des activités de Schroders en France.

La direction du pôle Distribution

Yves Desjardins sera rattaché à Karine Szenberg, Directrice Europe de Schroders. « Yves a dirigé avec succès notre activité institutionnelle en France ces deux dernières années, en ligne avec notre stratégie de développement sur les actifs privés et les solutions dédiées. Son expérience et sa connaissance du marché lui donnent tous les atouts pour réussir dans ce nouveau rôle », commente-elle.

Le bureau parisien de Schroders a connu un développement continu ces dernières années. Il compte désormais 68 collaborateurs, répartis entre le pôle Distribution — désormais dirigé par Yves Desjardins — et trois expertises locales : financement d’infrastructures, immobilier commercial et immobilier hôtelier. Au 30 juin 2019, les encours du bureau français atteignaient 9,3 Mds€.

Focus sur le parcours d'Yves Desjardins

Schroders nomme son Directeur Général pour la France
Yves Desjardins

Yves Desjardins est diplômé de l’Université Paris Nord (XIII) et titulaire d’un DESS en Banque, Finance et Gestion des Risques du même établissement. En 2001, il débute sa carrière chez Sinopia Asset Management (Groupe HSBC-CCF) comme négociateur actions internationales. Puis il devient Relationship Manager en charge de la clientèle institutionnelle française et néerlandaise au sein de HSBC Global Asset Management.

En 2012, Yves Desjardins est nommé Responsable de l’équipe institutionnelle. Dans le cadre de ses fonctions, il est plus particulièrement en charge des relations commerciales avec les caisses de retraites et les institutions de prévoyance, ainsi que certains assureurs. Yves Dejardins rejoint Schroders en juin 2015 en tant que Responsable commercial en charge de la clientèle institutionnelle. Depuis 2018, il occupait le poste de Directeur commercial en charge de la clientèle institutionnelle.

Lire (2 min.)

Matignon Finances recrute un gérant analyste pour son pôle gestion de fonds

Matignon Finances — société indépendante, spécialisée dans la gestion de patrimoine et pour compte de tiers — annonce ce lundi 13 janvier le renforcement de son activité de gestion de fonds, afin d'accompagner le développement de sa gamme d’OPCVM. Dans ce cadre, Matignon Finances a recruté courant 2019 Bastien Guillaud en tant que gérant analyste. Il travaille sous la responsabilité d’Olivier Cornuot.

Matignon Finances propose une gamme diversifiée de quatre OPC (Trois OPCVM et un FIA) permettant d'accéder à un large univers d'investissement sur les marchés actions ou obligataires internationaux :

  • France Sélection Valeurs, créé en 1992, est un fonds actions européennes, éligible PEA ;
  • Libre Sélection Mondiale, créé en 1988, est un fonds actions internationales ;
  • Europa Valeurs, créé en 2011, est un fonds actions européennes éligible au PEA ;
  • Horizons et Patrimoine (ex Saint Philippe Obligations), créé en 1990, est un FIA.

Focus sur le parcours de Bastien Gillaud

Matignon Finances recrute un gérant analyste pour son pôle gestion de fonds
Bastien Guillaud

Bastien Guillaud est titulaire d’un Master II Techniques Financières et Bancaires (Paris 2 Panthéon-Assas). Il débute sa carrière en 2010 en tant qu’analyste chez Euroland Corporate, puis chez Pax Corporate Finance avant de rejoindre Pleaide Asset Management en 2012 où il participe également à la gestion de deux FCP Small & Mid Caps européennes. Il intègre Matignon Finances en 2019 en tant que gérant analyste.

Lire (2 min.)

PERO : Aviva France lance son plan d’épargne retraite entreprise obligatoire

L'assureur Aviva France annonce ce mardi 22 janvier le lancement de son plan d'épargne retraite entreprise obligatoire (PERO) Aviva Retraite Plurielle Entreprise. Ce produit d’épargne retraite collective est disponible pour l'ensemble ses clients professionnels depuis le 17 janvier 2020. D'après le sondage Aviva France/Deloitte publié en novembre dernier, 63 % des Français se disent préoccupés par leur niveau de revenus une fois à la retraite.

« Plus de 50 % des Français se déclarent intéressés par des placements sur des supports d’investissements socialement responsables. En tant qu’acteur majeur de l’assurance et de la retraite privée en France, il est de notre rôle de leur permettre de disposer de solutions pérennes et durables », déclare Arthur Chabrol, Directeur Général Délégué d’Aviva France et Directeur de l’Expertise Technique Vie.

3 modes de gestion financière

Le PERO s'adresse à l’ensemble des salariés d’une entreprise, ou encore à une ou plusieurs catégories de salariés. Il a vocation à remplacer les régimes de retraite supplémentaires à cotisations définie et s’adresse à toute entreprise ayant au moins 1 salarié ou un mandataire social. Il offre aux épargnants un supplément de pension pour leur retraite et vient compléter le produit d’épargne retraite individuelle (PERIN). Pour ce produit, Aviva France propose 3 modes de gestion financière : 

  • La Gestion Évolutive, mode de gestion préconisé par les pouvoirs publics dans le cadre de la loi PACTE, pour sécuriser automatiquement l’épargne à l’approche de la retraite ;
  • La Gestion Sous Mandat, pour déléguer le pilotage de l’épargne et bénéficier d’une gestion active conseillée soit par Aviva Investors France avec une version ISR de la Gestion Sous Mandat, soit par Rothschild & Co Asset Management Europe ;
  • La Gestion Libre permettant l’accès à plus de 80 supports dont ceux de la gamme Aviva Vie Solutions Durables, pour une gestion autonome de l’épargne.

Aviva Retraite Plurielle Entreprise propose dès l’adhésion des arbitrages gratuits et illimités, ainsi qu’un fractionnement mensuel via la Déclaration Sociale Nominative (DSN) à compter d’avril 2020. « Après le lancement de notre PER individuel en novembre dernier, qui compte dorénavant plus de 10 000 affaires nouvelles, nous proposons aujourd’hui avec nos distributeurs un produit PERO qui va au-delà des dispositions prévues par la loi PACTE avec l’intégration d’une large gamme de supports disposant du label Investissement Socialement Responsable (ISR). », conclut Arthur Chabrol.

Lire (3 min.)

Economie bleue : comment investir de manière durable ?

Le département Impact Advisory and Finance de Crédit Suisse — groupe bancaire basé à Zurich — publie ce lundi 20 janvier avec l'éditeur Responsible Investor les résultats d'une enquête mondiale sur la sensibilisation des investisseurs institutionnels aux placements liés à l'économie bleue et aux océans. L'intérêt pour l'économie bleue durable est élevé. Plus d'un tiers des sondés y voient l'un des thèmes majeurs de la décennie. En revanche, l'expertise sectorielle sur ce thème reste faible.

Ces résultats sont tirés d’un échantillon qualifié et représentatif de 328 personnes interrogées dans 34 pays. Parmi elles, 53% se trouvent en Europe. 59 % des personnes interrogées sont des gestionnaires de fortune et 41 % des détenteurs d'actifs. La majeure partie des sondés investissent dans des actions cotées, des titres à revenu fixe et dans des stratégies multi-actifs, leurs actifs sous gestion s'élevant à plus de 50 Mds€.

Les obstacles à l'économie bleue

Côté bilan, il existe déjà des opportunités en matière d'investissements de démarrage, de placements à impact et en fixed income. L'injection de capitaux dans les infrastructures et les actions se profile. Les principaux obstacles pour les investisseurs demeurent le manque de projets « investment grade » ainsi que l'absence d'expertise interne. L'absence de projets proposés par les gestionnaires freine les détenteurs d'actifs.

L'économie bleue pourrait progresser de manière significative par la création de projets durables présentant un bon historique de performance, en encourageant les partenariats publics-privés (PPP) et en accroissant les investissements au moyen d'approches financières innovantes — comme la « blended finance » — afin de réduire les risques.

24 000 milliards de dollars d'actifs

« La valeur des actifs liés aux océans est estimée à plus de 24 000 Mds USD, ce qui en fait la 7e économie mondiale en termes de PIB. Paradoxalement, malgré un vif intérêt et en croissance des investisseurs (...) les océans restent l'un des objectifs de développement durable de l'ONU qui attirent le moins d'investissements, et tout particulièrement le moins de capitaux privés. Nous nous attendons à ce que ce thème d’investissement gagne fortement en importance pour les investisseurs dans les années à venir », déclare Marisa Drew, CEO du département Impact Advisory and Finance de Credit Suisse

« Le public et les gouvernements sont sensibles à l'état désastreux des océans ; néanmoins, on ne sait pas précisément à quel point les investisseurs ont conscience de l'impact de leurs placements sur le milieu marin et de la façon dont cela peut affecter la performance et la valeur de leurs portefeuilles. C'est pourquoi nous nous sommes demandé si les conditions étaient réellement réunies pour que des capitaux privés soient orientés vers une utilisation durable des océans et, dans le cas contraire, ce qu'il fallait changer », indique Dennis Fritsch, analyste chez Responsible Investor.

Lire (3 min.)

Atream nomme un nouveau Directeur général adjoint

Atream — société de gestion spécialisée dans l’investissement immobilier et le capital-investissement touristique de long terme — annonce ce lundi 13 janvier la nomination d'un poste de Directeur général adjoint. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Pauline Cornu-Thenard (40 ans) sera rattachée à Gregory Soppelsa, Directeur général de Atream.

Développement et croissance d'Atream

« L’arrivée de Pauline Cornu-Thenard en tant que Directeur général adjoint, en charge de la Direction financière, juridique, ressources humaines, risque et conformité, vient renforcer notre direction afin de poursuivre notre stratégie de développement et de croissance, toujours au service de nos investisseurs », indique Pascal Savary, Président de Atream.

Au 31 décembre 2019, Atream revendiquait 3,5 milliards d’actifs sous gestion. Pauline Cornu-Thenard aura notamment pour mission de renforcer la Direction financière, juridique, ressources humaines et le contrôle des risques et de la conformité (RCCI). Elle affiche 17 ans d’expérience dans les domaines juridique et financier.

Focus sur le parcours de Pauline Cornu-Thenard

Pauline Cornu-Thenard est titulaire d’un DESS en droit bancaire et financier de l’Université de Paris 2 (2002) et du barreau de Paris (2003). Elle a été auparavant avocate au sein du département finance du cabinet Gide Loyrette Nouel (2003-2005), puis du cabinet Linklaters LLP (2005-2009). Entre 2010 et 2019, Pauline Cornu-Thenard travaille à la Caisse des Dépôts où elle occupe différents postes stratégiques.

Dans ce cadre, Pauline Cornu-Thenard a notamment été adjointe au responsable du secteur droit bancaire et financier de la direction juridique et fiscale (2012-2015), Directrice adjointe de la direction juridique et fiscale (2016-2018), avant d'être promue Directrice des risques du groupe et membre du Comité exécutif en juillet 2018.

Lire (2 min.)

Gras Savoye nomme un directeur courtage retraite et épargne salariale

Willis Towers Watson - Gras Savoye — spécialiste du courtage en assurances — annonce ce lundi 13 janvier l’arrivée d'un nouveau Directeur Courtage Retraite et Epargne Salariale. Valéry Bassong a rejoint les équipes du groupe Willis Towers Watson - Gras Savoye le 6 janvier dernier.

Il répondra directement à Mourad Bentoumi, Directeur du département Retraite chez Willis Towers Watson - Gras Savoye. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Valéry Bassong aidera les organisations à élaborer des régimes de retraite qui répondent aux besoins de leurs salariés. Il devra notamment développer l’offre épargne retraite.

Focus sur le parcours de Valéry Bassong

Gras Savoye nomme un directeur courtage retraite et épargne salariale
Valéry Bassong

Valéry Bassong est diplômé de l’Euro Institut d’Actuariat (EURIA) et titulaire du Master Ingénierie du Risque Finance & Actuariat (IRFA) de l’université Paris I. Il dispose de plus de 16 ans d'expérience dans le conseil aux grandes entreprises françaises et internationales. Avant de rejoindre Willis Towers Watson - Gras Savoye, il était notamment à la tête du département Avantages sociaux au sein de compagnies d’assurance telles que Generali, Société Générale Assurances ou Crédit Agricole Assurances.

Valéry Bassong a également exercé en tant que Principal au sein du cabinet Mercer Consulting en charge de la retraite, de l’épargne salariale et du conseil en investissement. « La nomination de Valéry Bassong nous permet de consolider notre expertise et notre position de leader sur la retraite, spécialement dans le contexte actuel de réforme du système de retraite et de la loi PACTE. Il développera avec l’équipe l’offre des régimes de  retraite répondant aux attentes des salariés », déclare Mourad Bentoumi, Directeur du département Retraite chez Willis Towers Watson - Gras Savoye.

Lire (2 min.)