Septembre 2021 : Livret A, retour aux fondamentaux

Patrimoine - La crise sanitaire a durablement marqué les réflexes d'épargne des Français. Le mois de septembre 2021 enregistre une collecte positive exceptionnelle de 240 millions d'euros. Cette tendance va-t-elle se poursuivre ? Philippe Crevel, Directeur du Cercle de l'Epargne, partage son analyse.

Au mois de septembre, le Livret A a enregistré une collecte positive de 240 millions d’euros, soit un résultat en net recul par rapport à la collecte du mois d’août (1,67 milliard d’euros). De son côté, le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) a connu une décollecte de 260 millions d’euros.

19,79 milliards d’euros

Traditionnellement, la collecte de septembre est faible voire négative. Lors de ces dix dernières années, cinq décollectes ont même été constatées. En septembre, les Français devant faire face aux dépenses de rentrées scolaires des enfants, diminuent leur effort d’épargne voire puisent dans leur épargne de précaution.

Les LDDS qui sont en lien plus étroit avec les comptes courants des ménages sont ainsi mis à contribution ce qui explique sa légère décollecte. Septembre 2021 semble ainsi confirmer la normalisation de la situation économique et financière pour les ménages après les dix-huit derniers mois marqués par la crise sanitaire.

Sur les neuf premiers mois de l’année, la collecte cumulée a atteint 19,79 milliards d’euros, contre 25,76 milliards d’euros sur la même période en 2020. Pour l’année 2019, avant la crise sanitaire, la collecte cumulée s’était élevée à 15,77 milliards d’euros. Pour les prochains mois, le Livret A devrait renouer avec son cycle traditionnel de collecte qui se caractérise par un second semestre moins porteur en termes de collecte avec les dépenses de fin d’années qui se profilent.

L’épargne Covid peu entamée

Les Français — s’ils ont réduit leur effort d’épargne en septembre — n’ont pas commencé réellement à puiser dans leur cagnotte Covid. Une large majorité demeure encore attentiste. Selon la dernière enquête du Cercle de l’Epargne/Amphitéa réalisée par l’IFOP et rendue publique le 19 octobre 2021, 47 % des sondés veulent conserver leur argent mobilisable à tout moment et 33 % souhaitent maintenir ou renforcer leur effort d’épargne.

Seuls 12 % veulent, au moins en partie, faire des achats en recourant à l’épargne Covid. Toujours selon cette même enquête, l’attractivité du Livret A, malgré son faible rendement est en hausse. 26 % des Français jugent ce produit intéressant, soit 11 points de plus qu’en 2020.

43 % des jeunes plébiscitent ce produit. La hausse de l’inflation qui conduit à un rendement réel négatif de près de 1,5 point ne semble pas, pour le moment,  avoir de conséquences sur l’image du Livret A ou du LDDS. La sécurité, la liquidité et l’absence de fiscalité priment toujours sur le rendement.

Philippe Crevel

Directeur du Cercle de l'Épargne

Voir tous les articles de Philippe