Livret A : la malédiction du mois d’octobre

Patrimoine - Avec le paiement des impôts locaux, le mois d'octobre s'avère traditionnellement peu propice à l'épargne. Si l'année 2019 n'a pas fait exception, la collecte annuelle devrait se maintenir. Au-delà de la tendance saisonnière, quel bilan affiche le Livret A en octobre 2019 ? Quels enseignements pouvons-nous en tirer ?

Le Livret A n’a pas réussi la passe de 12 collectes successives positives. Comme en 2018, le Livret A a enregistré — cette année encore — une décollecte importante de 2,13 milliards d’euros en octobre. L’année dernière, elle s’était élevée à 2,52 milliards d’euros. Il faut remonter à 2012 pour retrouver une collecte positive en octobre.

L’année 2012 est très atypique. Elle a été marquée par la crise des dettes souveraines et par le relèvement du plafond du Livret A. Depuis 2009, il n’y a eu — en tout et pour tout — que deux années de collectes positives. Avec cette décollecte, l’encours du Livret A revient à 297,4 milliards d’euros. Le LDDS quant à lui enregistre une décollecte de 430 millions d’euros et son encours est désormais de 110,8 milliards d’euros.

Impôts locaux et pouvoir d’achat

La malédiction du Livret A en octobre trouve son explication dans le paiement des impôts locaux. Même si la taxe d’habitation a été allégée pour 80 % des ménages français, elle constitue une dépense de l’automne tout comme la taxe foncière versée par les propriétaires soit près de 60 % des ménages.

Depuis le début de l’année, les gains de pouvoir d’achat étaient en grande partie épargnés par crainte d’un retournement de la situation économique et sociale. Ces gains ont été concentrés sur le premier semestre. Il est possible que les ménages aient décidé de puiser dans leur cagnotte afin de financer un certain nombre de dépenses d’automne. 

Levier du taux de rendement

En 2019, aux facteurs traditionnels de décollecte, s’est ajouté le débat sur le taux de rendement du Livret A. Le teasing du Gouvernement sur une éventuelle baisse du taux le 1er février prochain a pu conduire des titulaires du Livret A à ne pas effectuer de versement. Les épargnants sont assez sensibles aux annonces faites sur l’évolution du taux de rendement.

Le passage de 0,75 % à 0,5 % pourrait entraîner plusieurs mois de décollecte comme cela a été constaté lors des dernières baisses. Le risque est que cette décollecte conduise à un nouveau gonflement des dépôts à vue qui dépasse, en France, 400 milliards d’euros.

Quid de la collecte annuelle ?

L’atypique mois d’octobre ne devrait pas trop porter atteinte à la collecte annuelle qui devrait se situer autour de 16 milliards d’euros. Malgré la décollecte d’octobre, les dix premiers mois de l’année se soldent pour le moment par une collecte nette de 13,63 milliards d’euros pour le Livret A, soit un montant supérieur à celle de 2018 — soit 8,87 milliards d’euros.

Les mois de novembre et de décembre étant marqués par les dépenses de fin d’année, le dernier trimestre devrait être atone pour la collecte. L’encours du Livret A devrait rester proche de la barre des 300 milliards d’euros.

Philippe Crevel

Directeur du Cercle de l'Épargne

Voir tous les articles de Philippe