Décembre 2021 : l’assurance vie indémodable

Patrimoine - Quels résultats l'assurance vie enregistre-t-elle sur l'année 2021 ? Quel a été l'impact de la crise sanitaire ?

Au mois de décembre 2021, l’assurance vie a signé sa treizième collecte nette positive témoignant de son regain de forme après le passage à vide lors du premier confinement de 2020. Sur l’ensemble de l’année 2021, la collecte nette a été de 23,7 milliards d’euros. Si la collecte nette n’a pas retrouvé le faste des années 1990 et 2000, elle a renoué avec le rythme qu’elle connaissait avant la crise sanitaire.

Décembre 2021 : l'assurance vie indémodable
Source : Le Cercle de l’Epargne

Record des unités de compte

Preuve que les Français réorientent une partie de leur épargne Covid, en décembre, les cotisations en assurance vie se sont élevées à 14,4 milliards d’euros, ce qui constitue un niveau record depuis plus de 10 ans. Sur l’ensemble de l’année, les cotisations ont atteint 151,1 milliards d’euros. Il y a eu un réel effet de rattrapage par rapport à l’année 2020 qui avait été fortement perturbée par les confinements.

Au mois de décembre, la part des Unités de Compte (UC) dans la collecte totale s’élevait à 44 %. Elle a atteint 39 % sur l’ensemble de l’année. La bonne tenue des marchés « actions » et la baisse des rendements des fonds euros concourent à la montée en puissance des unités de compte dans la collecte. La proportion d’UC a retrouvé le niveau atteint durant la période de la bulle Internet et qui n’avait pas été de nouveau battu depuis.

Décembre 2021 : l'assurance vie indémodable
Source : Le Cercle de l’Epargne

Premier placement des ménages

Les prestations sont relativement stables, en décembre, à 11,7 milliards d’euros. Sur l’année 2021, elles  se sont établies  à 127,4 milliards d’euros en légère hausse. À la fin de l’année 2021, l’assurance vie conforte sa place de numéro un des placements avec un encours de 1 876 milliards d’euros en croissance de +4,4 % sur un an.

L’assurance vie malgré la baisse du rendement des fonds euros reste de loin le premier placement des ménages. Après avoir privilégié l’épargne de précaution (comptes courants et livrets d’épargne), ces derniers la réaffectent sur des supports plus longs.

Décembre 2021 : l’assurance vie indémodable
Source : Le Cercle de l’Epargne

Recycler l’épargne Covid

L’assurance vie reste incontournable et indémodable. Elle n’entre en concurrence qu’avec l’immobilier qui, en 2021, a également connu un réel succès avec 1,2 million de transactions. Le recyclage de l’épargne Covid devrait continuer sur les premiers mois de 2022. En règle générale, dans un premier temps, l’inflation renforce l’effort d’épargne, les ménages essayant de s’en préserver en épargnants plus.

Dans un second temps, si elle venait à s’installer, cela pourrait avoir des incidences sur les placements d’autant plus que le rendement moyen des fonds euros devrait rester durablement faible. La propension à souscrire des UC reste conditionnée à la bonne tenue des marchés qui sont attendues plus volatils cette année tout en restant néanmoins haussier.

Philippe Crevel

Directeur du Cercle de l'Épargne

Voir tous les articles de Philippe