Prime Macron : les grands groupes adoptent le dispositif fiscal

Patrimoine - Pour calmer la crise des Gilets Jaunes, Emmanuel Macron a présenté en décembre dernier sa prime d'activité défiscalisée. Les entreprises peuvent la verser jusqu'à fin mars à leurs salariés payés moins de trois fois le Smic. Les grands groupes se sont emparés du dispositif avec enthousiasme.

Prime Macron : les grands groupes adoptent le dispositif fiscal

(Conception : Mathilde Hodouin – Création : Charlotte Thomas)

Les entreprises ont jusqu’au 31 mars prochain pour verser, sur la base du volontariat, la prime Macron défiscalisée à leurs salariés payés moins de trois fois le Smic. Cette prime fait partie d’un ensemble de mesures présentées le 10 décembre dernier pour répondre à la crise des Gilets Jaunes. Emmanuel Macron avait déclaré le 12 décembre aux grands patrons réunis à l’Elysée : « j’ai besoin de vous !« .

Une mesure efficace pour le pouvoir d’achat des ménages ?

Sur la centaine d’adhérents de l’Association française des entreprises privées (Afep), qui regroupe les plus grands groupes français, 74 ont déjà adopté le dispositif avec une prime de 630 euros en moyenne. D’après le dernier bilan Les Echos de ce lundi 18 février, Total a ainsi versé 1 500 euros à tous ses salariés. SFR a remis 1 000 euros à 12 000 de ses employés. Certaines entreprises ont choisi d’échelonner le montant de la prime en fonction du niveau de salaire.

L’exécutif devrait se satisfaire du premier succès de ce dispositif orchestré par le Chef de l’Etat. Reste à savoir si la mesure aura un réel impact sur le pouvoir d’achat des ménages, puisque seuls « 4 à 5 millions de salariés » pourront y avoir accès, d’après une estimation avancée en décembre 2018 par le Gouvernement.

Mathilde Hodouin - Le Courrier Financier

Rédactrice en chef (janvier 2019 - poste actuel)

Voir tous les articles de Mathilde