SCPI de rendement : l’avenir se construit en ISR

Immobilier - Ce mardi 4 octobre, la plateforme Rock-n-Data a publié son étude sur les performances du marché des fonds immobiliers. Quel bilan pour la collecte et les investissements des SCPI au T2 2022 ? Quelle part l'ISR prend-t-il dans ce secteur ? Plus de détails avec Le Courrier Financier.

L’immobilier reste le placement refuge des Français. Ce mardi 4 octobre, la plateforme Rock-n-Data a publié son étude sur les performances du marché des fonds immobiliers. Les SCPI représentent un actif refuge pour les épargnants, à l’heure où les prix s’envolent et où le pouvoir d’achat recule. Au mois de septembre, l’inflation a atteint 10 % dans la zone euro. Dès le 8 septembre, la Banque centrale européenne a relevé ses taux de 75 points de base — une hausse des taux historiquement inédite. Le risque de récession en Europe n’a jamais été aussi élevé. Pourtant, les SCPI ont vu leur taille augmenter de près de +4 % entre le T1 et le T2 2022. La collecte totale atteint 2,69 milliards d’euros, en hausse de +35 % par rapport au T2 2021.

Où investissent les SCPI ?

L’argent a vite été réinjecté dans le marché. Au T2 2022, les SCPI ont investi à hauteur de 2,9 milliards d’euros répartis entre 184 opérations immobilières. Le rendement immobilier moyen des acquisitions s’établit à 6,74 %. Les SCPI étudiées dans l’étude Rock-n-Data ont acquis 1 150 000 mètres carrés de surface, principalement en bureaux (49,59 %), commerces (18,76 %) et actifs de santé (14,96 %). La tendance de l’an dernier se confirme donc, avec à la clé des rendements attractifs. Au T2 2022, les SCPI affichent un taux de distribution annualisé de 4,21 % sur la base de distribution du deuxième trimestre. Toutefois, le taux de distribution sur l’ensemble de l’année 2022 devrait monter à 4,45 % afin de s’aligner sur la performance 2021.

SCPI : l’avenir se construit en ISR
Source : Rock-n-Data

L’ISR, une tendance qui monte

Depuis le 23 octobre 2020, les fonds immobiliers (SCPI, OPCI, FIA) peuvent prétendre au label ISR. Le précieux sésame est accordé pour une durée de trois ans. Il s’applique « non seulement à des fonds investissant dans les immeubles les plus modernes et performants, mais aussi à des fonds investissant dans l’amélioration de la performance ESG des bâtiments en portefeuille », indique Bercy sur le site officiel du label ISR. L’amélioration de la performance ESG du parc existant constitue un enjeu de taille, dans un secteur où seul 1 % du parc immobilier se renouvelle chaque année. Face à la demande de plus en plus forte des épargnants de donner du sens à leur épargne, les SCPI se mettent au diapason.

Au 30 juin 2022, Rock-n-Data recensait 30 SCPI labellisées ISR — sur un total de 105 fonds analysés. Si elles ne représentent que 28 % de l’échantillon étudié, ce sont pourtant elles qui collectent le plus. Au deuxième trimestre 2022, les SCPI ISR ont collecté 1,4 milliard d’euros. Elles représentent ainsi plus de la moitié (52 %) de la collecte. Cet argent doit encore être investi. Aujourd’hui, les SCPI ISR ne représentent que 42 % de la capitalisation — soit 33,7 milliards d’euros par rapport à une capitalisation totale de 80,6 milliards d’euros. Pour rappel, la capitalisation représente la valeur totale d’une SCPI, ou sa taille. Pour rappel, elle se calcule en multipliant le nombre de parts en circulation avec le prix de souscription à cette SCPI.

Mathilde Hodouin - Le Courrier Financier

Rédactrice en chef

Voir tous les articles de Mathilde