Didier Kling

Le sujet complexe de l’inflation

Didier Kling
Début 2022, les épargnants font face à la flambée de l'inflation. Comment la France peut-elle adapter sa politique budgétaire afin de lutter contre l'inflation ? Faut-il s'attendre à une hausse des prix durable ? Didier Kling, Président de la CNCEF, partage son analyse.
Lire (5 min.)

Présidentielle : l’immobilier doit être une grande cause nationale

Didier Kling
Quelle place pour l’immobilier dans l'élection présidentielle française de 2022 ? Comment repenser la politique du logement — et le secteur de la promotion immobilière ? Les explications de Didier Kling, Président de la CNCEF et de la CNCEF Immobilier.
Lire (6 min.)

Immobilier patrimonial : quelles perspectives en France ?

Didier Kling
Les Français conservent une appétence certaine pour l’immobilier patrimonial. Que faut-il savoir sur cette classe d'actifs ? Quelles perspectives pour ce segment de marché dans les mois à venir ?
Lire (5 min.)

Finance : peut-elle contribuer à la sortie de la crise ?

Didier Kling
La finance doit servir l'intérêt d'une économie réelle, et réorienter l'épargne en direction d'une économie positive. Ce processus passe par l'éducation financière du plus grand nombre, et la prise en considération des changements de société. Comment contribuer ainsi à la relance ?
Lire (5 min.)

Gestion d’actifs numériques : Alphacap lance Alphacap Digital Asset Management

Alphacap — première plateforme d'investissements alternatifs — annonce ce mardi 24 mai le lancement d’Alphacap Digital Asset Management (DAM), une nouvelle offre dédiée à la gestion des cryptomonnaies. Ce produit financier est le fruit de la rencontre entre des pionniers des actifs numériques et des spécialistes de la gestion d'actifs.

Ce spin-off d’Alphacap veut démocratiser et faciliter l'investissement dans les actifs numériques. Il opère dans un cadre réglementé et sécurisant, et garantit aux actifs numériques une conservation en toute sécurité. « Penser que la blockchain est une mode, est choisir d’ignorer la plus importante méga-tendance de notre système financier », déclare François Laviale, Directeur de la gestion chez Alphacap DAM.

Blockchain et actifs numériques

Alphacap DAM va réunir des spécialistes reconnus pour leur expertise de la blockchain et leur culture de sélection d’actifs numériques. Elle offre aux investisseurs institutionnels, Family Offices et particuliers des solutions d’investissement en transposant les meilleures pratiques de la gestion d'actifs traditionnelle grâce aux ressources de ses parties prenantes, Alphacap et Mata Capital. Alphacap DAM propose : 

  • un positionnement exclusif grâce à une sélection d’actifs numériques de conviction : la gestion d’Alphacap DAM suit une philosophie de gestion active fondée sur une sélection opportuniste, dont l’objectif est de générer de la sur-performance à travers les différents cycles, en cherchant à minimiser les impacts négatifs de la volatilité. Elle s’appuie sur des organes de contrôle indépendants des équipes de gestion, pour garantir à ses clients une gestion de qualité institutionnelle dans cette nouvelle classe d’actifs ;
  • une structure agile, adossée à un actionnaire de référence dans l’élaboration de solutions adaptées à chaque typologie d’investisseurs : l’actionnariat d’Alphacap DAM est pionnier dans l’utilisation des technologies blockchain au service de l’investissement. Il  fournit toutes les ressources nécessaires pour offrir aux partenaires Family Office, distributeurs et épargnants particuliers, des solutions adaptées à leurs besoins d’investissement, et aux investisseurs institutionnels, des solutions de gestion sur-mesure, permettant de diversifier leurs portefeuilles, via des actifs numériques.

Investissements sur-mesure

Dans une logique d’offre sur-mesure, Alphacap DAM offre accès à un univers d’investissement qui couvre les actifs numériques de toute taille de capitalisation. En fonction de leur appétence au risque, les clients auront accès à cinq profils de mandats : Dynamique, Equilibré, Défensif, Green, Essentiel.

Ces profils sont accessibles à tous les patrimoines. La gestion des portefeuilles est active. Ils sont arbitrés régulièrement pour tenir compte des évolutions de marché. Les actifs numériques sont conservés chez un conservateur enregistré auprès de l'Autorité des Marchés Financiers.

Lire (3 min.)

ISR : Meeschaert Amilton AM obtient le label pour cinq de ses fonds

Meeschaert Amilton Asset Management (Meeschaert Amilton AM) — société de gestion indépendante, issue du rapprochement des deux sociétés de gestion du Groupe LFPI — annonce ce mardi 24 mai poursuivre le processus de labellisation de sa gamme, avec l'obtention du label ISR pour cinq de ses fonds. Il a été décerné au fonds :

  • Amilton Premium Europe : un fonds actions investissant sur les petites et moyennes  capitalisations européennes. Ce fonds sans biais de style, allie agilité, conviction et réactivité ;  il est éligible au PEA ;
  • MAM Taux Variables ESG : une solution originale pour investir sur l’ensemble des  catégories d’obligations à taux variables, capable de profiter des mouvements de hausse des  taux courts et longs ;
  • MAM Flexible Bonds ESG : un fonds investi sur différentes catégories d’obligations  européennes pour saisir les meilleures opportunités d’investissement sur les marchés de taux ;
  • MAM Euro High Yield ESG : un fonds qui profite du potentiel des obligations à haut  rendement libellées en euro. Il est l’un des rares fonds labélisé ISR de sa catégorie ;
  • MAM Short Term Bonds ESG : un placement obligataire court terme permettant de faire  face à des rendements monétaires négatifs, au travers d’une stratégie ISR. 

« Nous sommes ravis de l’obtention de ces cinq nouveaux labels ISR, symbole de notre engagement et de nos convictions en matière d’investissement responsable. Nous sommes convaincus que la prise en compte des enjeux sociétaux et environnementaux par les sociétés contribue à leur création de valeur sur le long terme », indique Aurélie Baudhuin, DGD et Directrice de la Recherche ISR chez Meeschaert Amilton AM.

Processus de long terme

Cette démarche s’inscrit dans un processus de long terme, récompensant l’engagement et le travail constant des équipes de gestion et d’analyse ISR, convaincues que la finance responsable  contribue à un monde plus durable. L’attribution du label a été délivré pour une durée de trois ans, après un audit réalisé par la société  Deloitte. Le label ISR constitue ainsi un repère pour les clients souhaitant investir dans une  économie plus durable. 

Signataire des UN PRI depuis 2009, Meeschaert Amilton AM est reconnue pour son engagement  auprès des entreprises et pour sa participation aux commissions de Place et aux groupes de travail  spécialisés afin de faire évoluer les pratiques en matière d’ISR. 

Meeschaert Amilton AM figure parmi les premières sociétés de gestion à avoir obtenu le label ISR, en 2016, pour les fonds MAM Human Values et Nouvelle Stratégie 50. En 2019, elle a fait labelliser le fonds MAM Transition Durable Actions et a obtenu, cette année, le label Greenfin pour son fonds  MAM Impact Green Bonds.

Lire (3 min.)

Loi Climat : éviter un déséquilibre du marché de l’immobilier

Didier Kling
Le projet de loi Climat et Résilience inclut des mesures qui visent à décarboner l'immobilier. Ces nouvelles contraintes légales sont-elles adaptées à la réalité du secteur ? Comment inciter les épargnants à investir dans un immobilier plus vert ? Les explications de Didier Kling, Président du Groupe CNCEF et de la CNCEF Immobilier.
Lire (6 min.)

Immobilier patrimonial : les investisseurs attendent de la stabilité

Didier Kling
L'Assemblée Nationale, sur demande du Gouvernement, a adopté ce vendredi 13 novembre un amendement qui remet durablement en cause le dispositif Pinel, destiné à l'investissement dans l'immobilier neuf. Un autre dispositif sera présenté devant le Parlement en mars 2021. Donnera-t-il lieu à une concertation ?
Lire (5 min.)

Marché de l’immobilier : des obstacles à lever

Didier Kling
L'immobilier rencontre des obstacles qui empêchent actuellement sa reprise économique : des normes pour lancer les constructions, des délais de traitement des permis de construire, un accès au crédit bancaire complexe suite aux recommandations du HCSF, un choc de l'offre qui tarde à venir... Les recommandations européennes permettront-elles d'assurer la relance du secteur ?
Lire (5 min.)

Entreprises : aider la France dans sa relance

Didier Kling
Face à l'impact économique de la crise sanitaire, le Gouvernement a lancé début septembre 2020 le plan « France Relance ». Ce dispositif prévoit deux mesures principales pour les entreprises, à savoir la baisse des impôts de production et un volet pour renforcer le financement des sociétés. Que faut-il en retenir ? Les explications de Didier Kling, Président du Groupe CNCEF.
Lire (5 min.)

Crypto-actifs : Arquant Capital obtient l’agrément AMF pour ses fonds

Arquant Capital — gérant d’actifs spécialisé dans les actifs numériques — annonce ce mardi 24 mai avoir obtenu l’agrément de société de gestion de portefeuille de fonds d’investissement alternatif (AIFM) auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) le 9 mai dernier. Arquant Capital devient ainsi la première fintech du secteur des actifs numériques à obtenir, en France, un agrément de société de gestion qui permet de proposer des fonds professionnels spécialisés gérés activement et investis directement en actifs numériques. La société prépare le lancement imminent de ses fonds dédiés aux investisseurs professionnels et institutionnels.

Actifs numériques en gestion collective

Innovation de rupture dans le secteur financier, les actifs numériques constituent une nouvelle alternative aux actifs financiers traditionnels. Mais en dépit de leur potentiel, ils restent encore très complexes, et nécessitent un accompagnement adapté à un risque élevé de pertes en capital.

Partant de ce constat, Eron Angjele, gérant senior — disposant de 20 ans d’expérience en finance de marché et en gestion de portefeuilles alternatifs à la Caisse des Dépôts et Consignations et à la Banque Postale Asset Management — s’associeravec Gautier Chauvin, Antoine Paris et Florent Vanaerde, trois autres professionnels de la finance et de l’innovation technologique pour lancer le projet Arquant en 2019. Leurs objectifs :

  • faciliter l’accès des investisseurs professionnels (institutionnels, banques privées, Family Offices et corporates) aux actifs numériques en gestion collective et en gestion individuelle ;
  • offrir une gestion active adaptée à la forte volatilité de cette classe d’actifs.

En obtenant son agrément auprès de l’AMF, Arquant Capital franchit un cap décisif.

« Cet agrément marque une étape clé dans le développement d’Arquant Capital et illustre pleinement notre volonté de proposer à nos clients des solutions d’investissement innovantes tout en leur assurant les meilleurs standards en matière de gestion et de conformité. Nous sommes désormais en ordre de marche pour lancer nos premiers fonds professionnels spécialisés, en nous positionnant aux avant-postes d’un marché en pleine expansion », déclare Eron Angjele, Président d’Arquant Capital.

Structuration dédiée aux professionnels

Labellisée par le pôle de compétitivité Finance Innovation de la place financière de Paris, Arquant Capital prépare activement le lancement de fonds inédits en France. Arquant Capital lancera notamment le premier fonds professionnel entièrement dédié à Ethereum, deuxième cryptomonnaie en termes de capitalisation et principal challenger de Bitcoin.

« Face à la concurrence accrue d’autres places européennes, en particulier les places luxembourgeoise et irlandaise, qui déploient actuellement plusieurs typologies de véhicules d’investissement collectif en actifs numériques, il est essentiel que la France puisse compter sur des acteurs tel qu’Arquant Capital. C’est pourquoi nous sommes heureux d’avoir pu accompagner la société dans son processus d’agrément », déclare Karima Lachgar, avocate associée au sein du cabinet Osborne Clarke.

Gestion active en « Machine Teaching »

Arquant Capital a développé depuis trois ans un process de gestion qui combine gestion algorithmique et suivi discrétionnaire. Les stratégies d’investissement déployées s’appuient sur l’expertise de l’équipe de gestion et sur une technologie d’intelligence artificielle (IA) propriétaire, qui permet une gestion des risques avec l'optimisationde l’approche « token picking », le market timing et le money management. Plutôt que le « deep learning », Arquant privilégie ainsi une approche de « machine teaching ». Cette synergie entre l’humain et la technologie offre notamment une transparence de bout en bout sur les décisions d’investissement.

« Grâce à cette approche, Arquant est en mesure de proposer à ses clients de diversifier leurs investissements vers une nouvelle classe d’actifs tout en offrant les meilleures pratiques de la finance traditionnelle. C’est une proposition de valeur qui s’adapte pleinement à une clientèle professionnelle et institutionnelle souhaitant investir dans les actifs numériques via des véhicules d’investissement adaptés à leur haut niveau d’exigence », conclut Gautier Chauvin, Directeur du Développement d’Arquant Capital.

Lire (4 min.)

SCPI Remake Live : Remake Asset Management acquiert ses premiers actifs à l’étranger en Espagne

Après l’annonce le mois dernier de ses deux premiers investissements, Remake Asset Management (Remake) — société de gestion indépendante, spécialiste de l'investissement immobilier — annonce ce mardi 24 mai l'acquisition d'un portefeuille de trois immeubles en Espagne dans le cadre d’un « sale & lease back » pour le compte de sa SCPI Remake Live

Dans cette opération, Remake était accompagné par Resource Capital Partners, Dentons pour la partie légale et Hill International pour la partie technique. « Première opération de diversification à l’étranger pour Remake Live, elle illustre le positionnement de la SCPI sur des actifs urbains ou  périurbains générant des rendements élevés avec un potentiel de valorisation à terme », réagit Julien Lamy, Directeur des investissements chez Remake.  

Un portefeuille de 800 000 euros

Ce portefeuille d’une surface totale de 7 942 m² inclut des d’actifs industriels et leurs bureaux d’accompagnement localisés à la Corogne dans le nord de l’Espagne et à Madrid. Dans le cadre de la cession de ce portefeuille, le précédent propriétaire a pris à bail la totalité  des immeubles pour une durée ferme moyenne de 11 années avec facultés de renouvellements. 

Le portefeuille représente un volume de 8 000 000 euros. Il génèrera un rendement « triple net » de 6,17 %, en  ligne avec l’objectif de distribution de Remake Live — le montant du capital investi, le rendement et la performance ne sont pas garantis. Il s'agit des données exprimées au moment de l’acquisition. Les investissements réalisés par la SCPI Remake Live ne préjugent pas des performances futures.

Focus sur le principal immeuble

Le principal immeuble, d’une surface de 5 642 m² est situé à proximité immédiate de l’aéroport de Madrid Barajas, dans l’une des plus importantes zones logistiques de la Communauté de Madrid. Le locataire, GAM, est une entreprise spécialisée dans la location, la maintenance, la formation  et l’achat-vente de machines industrielles.

Aujourd’hui présente dans 10 pays avec 75 délégations, GAM emploie plus de 1 200 personnes. La société a généré un chiffre d’affaires de 168 M€ en 2021. L’entreprise connaît une internationalisation croissante. Elle est la seule entreprise du secteur à être cotée à la bourse espagnole.

Lire (2 min.)

L’immobilier face à la relance

Didier Kling
Digitalisation, reprise des chantiers, retour de la confiance des investisseurs...En cette période estivale, les professionnels du BTP et de l’immobilier accentuent leurs efforts pour accompagner la reprise. Si les équilibres sont encore fragiles, le plan de relance de l’Etat et l’amélioration progressive du climat des affaires devraient marquer un retournement positif de situation. Il est en tout cas très attendu. Explications de Didier Kling, Président du Groupe CNCEF et de la CNCEF Immobilier.
Lire (5 min.)