Henry Masdevall – Actualis Associés : « Le CGP de demain devra agir comme un chef d’entreprise »

Asset Management - Quels sont les défis de demain pour les conseillers en gestion de patrimoine ? Comment renforcer leur légitimité et la reconnaissance de leur métier ? Mi-novembre 2019, le groupement de CGP Actualis Associés organisait sa convention sur le thème « Les Défis du Patrimoine ». Henry Masdevall, Président Fondateur d'Actualis Associés, répond à nos questions.

Concentration des conseillers en gestion de patrimoine (CGP), digitalisation des outils ou encore évolutions réglementaires… « Il y a des défis à venir pour ce monde de la gestion de patrimoine », affirme Henry Masdevall, Président Fondateur d’Actualis Associés — groupement de cabinets de conseil en stratégie patrimoniale — en exclusivité pour Le Courrier Financier. Le 19 novembre dernier, Actualis Associés organisait sa convention annuelle sur le thème des « Les Défis du patrimoine ». L’événement se tenait dans les locaux de la holding financière J.P. Morgan, Place Vendôme à Paris. Objectif, réunir le monde des CGP, les sociétés de gestion, les compagnies d’assurances et les experts du secteur.

Se positionner sur des niches

L’association de CGP rassemble aujourd’hui 35 cabinets, principalement en Ile-de-France et dans la région lilloise. Depuis sa création il y a 9 ans, la convention ouvre ses portes à tous les professionnels de la gestion de patrimoine. Cette année, Actualis Associés peut se féliciter de son succès. « 250 personnes sont venues nous rencontrer pendant cette journée », se réjouit Henry Masdevall. Les participants ont pu échanger autour de 7 tables-rondes sur des thèmes aussi variés que les enjeux économiques de la loi PACTE, la financiarisation de l’immobilier ou encore les nouvelles formes de gestion. « Actualis commence dès à présent à mener des commissions de travail », précise le Président Fondateur.

Il ne s’agit pas seulement de répondre aux préoccupations des visiteurs. A travers ces rencontres, Actualis Associés poursuit sa réflexion sur l’avenir du métier. « Le CGP de demain sera ouvert à la communication, plus qu’il ne l’est aujourd’hui. Ce sera un CGP qui devra aller sur des niches de marché, des secteurs d’activité desquels il est parfois absent. Je pense par exemple à la prévoyance », explique Henry Masdevall. Cette évolution devrait transformer en profondeur les usages de la profession, que ce soit au niveau individuel ou collectif. Ainsi, le CGP du futur n’agira-t-il plus « comme un commerçant, ni comme un commercial, mais plutôt comme un chef d’entreprise avec un business plan », ajoute Henry Masdevall.

L’enjeu de la reconnaissance

A l’échelle des groupements de CGP, les évolutions réglementaires demandent une certaine capacité d’adaptation. « La problématiques des procédures à mettre en place dans les cabinet prend beaucoup de temps. Il y a les enjeux informatiques et digitaux », relève Henry Masdevall. Depuis mai 2018, le règlement général sur la protection des données (RGPD) s’applique dans l’ensemble de l’Union Européenne (UE). Par ailleurs le 1er octobre 2019, l’entrée en vigueur de la loi PACTE sur le territoire français a redéfini les contours de l’épargne retraite et les modalités de l’épargne en assurance vie. D’après Henry Masdevall, la nouvelle loi représente surtout « un moyen de reconnaissance encore plus fort » pour le CGP.

La loi PACTE rend plus crucial encore le rôle d’accompagnement et de conseil auprès des clients et des prospects. C’est une opportunité pour renforcer le cœur de la fonction de conseil en gestion de patrimoine, en insistant au passage sur « la notion de proximité avec le client » et « la notion de service ». Dans ce contexte, Actualis Associés souhaite « apporter un appui à [ses] cabinets » à travers la formation, l’accompagnement réglementaire, l’équipement avec de nouveaux outils ou encore le développement économique. De quoi renforcer la légitimité du CGP. « Le grand défi de demain, c’est la reconnaissance de notre métier au travers du monde de la finance », conclut Henry Masdevall.

Mathilde Hodouin - Le Courrier Financier

Rédactrice en chef

Voir tous les articles de Mathilde