Roadshow Portzamparc Gestion – small & mid caps : vers la fin d’un cycle de survalorisation ?

Asset Management - L’année 2018 s’est révélée catastrophique pour les petites et moyennes valeurs françaises et européennes. Une fois l’orage passé, est-ce à nouveau le moment d’investir ? Nous sommes allés à la rencontre des équipes de Portzamparc Gestion à Paris, dans le cadre de leur première tournée nationale 2019.

Après une année 2018 très chahutée, le marché des petites et moyennes capitalisations connaît un important rebond. Afin de rassurer les professionnels du patrimoine, Portzamparc Gestion est allé à leur rencontre au premier trimestre 2019. En partenariat avec Franklin Templeton et OTEA Capital, le spécialiste des small & mid caps a mené une tournée nationale dans 20 villes de France. Objectif, présenter ses stratégies de stock-picking. Le Courrier Financier était au rendez-vous le 11 avril dernier à Paris pour recueillir le témoignage des équipes de Portzamparc.

Un bilan très positif pour cette tournée

Durant ce roadshow des « Rendez-Vous de la gestion », le gérant a exposé ses perspectives en termes de croissance et d’innovation sur la classe d’actifs des PME-ETI cotées. « Le bilan est très positif pour cette première tournée, nous avons eu des échanges constructifs avec près de 450 investisseurs partenaires autour de notre gestion de conviction. Nous préparons une seconde tournée pour le second semestre ! », nous explique Karim Jellaba, Directeur de Développement chez Portzamparc Gestion.

L’année 2018 a enregistré une décollecte record d’1,7 milliard d’euros. « C’est une exagération des marchés, avec des flux vendeurs qui restent supérieurs aux flux acheteurs », analyse Carine Beucher Hélard, Responsable Relations Partenaires chez Portzamparc Gestion. Malgré une dynamique bénéficiaire soutenue, la valorisation actions des PME-ETI en Europe reste sous la moyenne depuis 10 ans. D’où le thème de cette tournée : « 2019, début d’une nouveau cycle ? ».

Investir en actions sur le long terme

En termes de stratégie, Portzamparc Gestion investit dans des entreprises en pleine croissance. Ces petites et moyennes valeurs s’inscrivent dans des tendances sociétales comme la transformation digitale, la santé et le bien-être, ou encore le climat et l’environnement. Un investissement en actions doit s’envisager avec un horizon de placement long terme du fait du risque de perte en capital. « Chercher le meilleur timing de marché reste très compliqué », souligne Carine Beucher Hélard.

Avec ses quatre véhicules d’investissement — Portzamparc PME, Portzamparc Entrepreneurs, Portzamparc Europe PME et Portzamparc France Opportunités — la société de gestion entend donner accès à ces clients à un univers d’entreprises de différentes tailles de capitalisations, présentes dans des secteurs plus traditionnels comme la distribution et dans des secteurs en forte croissance comme les entreprises de services numériques. Au travers de ses investissements, Portzamparc Gestion souhaite accompagner les transformations à long terme de l’économie.

S’appuyer sur le momentum au-delà du stock-picking

« Fin 2018 a montré que le marché n’est pas toujours le reflet de la valeur intrinsèque des entreprises », nous confie Karim Jellaba. Pour les équipes de Portzamparc Gestion, comprendre et connaître les entreprises reste l’élément central de leur stratégie de sélection de valeurs, mais ne suffit pas pour déterminer quel titre acheter et vendre. Des facteurs exogènes viennent impacter l’économie, les entreprises, l’offre et la demande.

Dans ce contexte, comment prendre en compte la psychologie du marché et des autres investisseurs ? Comment déterminer la tendance d’une entreprise par rapport à son secteur et par rapport à son indice ? Comment le marché perçoit-il telle ou telle entreprise ? Pour répondre à ces questions, Portzamparc Gestion cartographie son univers d’investissement afin d’identifier, quantifier et décrypter les flux et les tendances.

L’approche se veut pragmatique. Cet outil « propriétaire » doit accompagner le processus d’investissement actuel pour une meilleure gestion de son risque et également mettre l’équipe de gestion dans les meilleures dispositions pour son stock-picking. Portzamparc complète cette approche « momentum » avec un outil d’analyse Ecologique, Sociale et de Gouvernance (ESG), qui répond à une attente des Investisseurs.

A quand le retour des flux ?

Les opérateurs de marchés ne sont pas encore « revenus » sur ces entreprises de croissance. « Pour la première fois depuis 10 ans les petites capitalisations se payent moins chères que les entreprises du CAC 40 et pour autant, il demeure encore un écart de performances depuis le début d’année », souligne Karim Jellaba. Selon Portzamparc Gestion, cet écart de valorisation historique n’a pas encore été intégré par les investisseurs. Reste à savoir quand ces derniers décideront d’aller chercher ces anomalies de marché… en 2019 ?

Mathilde Hodouin - Le Courrier Financier

Rédactrice en chef (depuis janvier 2019)

Voir tous les articles de Mathilde