Innovation : Eiffel IG présente son fonds Eiffel NOVA Midcap

Asset Management - Ce jeudi 17 mars, Eiffel Investment Group (Eiffel IG) présente son FCP « Eiffel NOVA Midcap ». Pourquoi s'intéresser aux Small & Micaps européennes ? Quelles perspectives pour cet univers d'investissement ? Le point avec Le Courrier Financier.

« L’innovation crée de la valeur » Ce jeudi 17 mars, Eiffel Investment Group (Eiffel IG) présente le petit dernier de sa gamme NOVA. Le FCP « Eiffel NOVA Midcap » investit en actions dans un large scope de PME-ETI européennes (92 % actions). L’univers d’investissement englobe 1 000 sociétés, aux perspectives de « revalorisation significatives à moyen ou à long terme ». La durée d’investissement recommandée est de cinq ans. « C’est un fonds qui incarne parfaitement notre philosophie de gestion, à savoir créer de la valeur sur le long terme et résister dans un environnement de marché chahuté », explique Emilie Da Silva, Directrice de la gestion Actions et co-gérante d’Eiffel NOVA Midcap.

L’innovation à l’européenne

L’approche européenne garantit l’accès à « une classe d’actifs à la fois riche et profonde », d’après Eiffel IG. Les moyennes valeurs européennes sont moins volatiles, une caractéristique appréciable en période d’inflation. Elles présentent aussi la particularité de superformer historiquement les grands indices boursiers européens. D’après les données Bloomberg, l’indice small & midcaps Europe (MSCI Europe Smid Cap) progresse de +170,4 % sur 10 ans, à comparer à +142,4 % pour le CAC 40 sur 5 ans et +103,5 % pour l’Euro Stoxx50 sur 5 ans. « Nous recherchons des entreprises avec un leadership sur leur marché, des sociétés de croissance continue — qu’elle soit organique ou externe », précise Emilie Da Silva.

Ces entreprises sont « souvent méconnues ou peu suivies, 37 % des valeurs sont peu ou pas couvertes par les analystes » en Europe de l’Ouest, d’après les données Bloomberg (décembre 2021). Les dix premières lignes représentent près d’un tiers (29 %) de l’actif. Eiffel IG privilégie les secteurs de la santé, du digital et de l’industrie — principalement en France (39 % des actions), en Italie (19 %), en Allemagne (16 %) et en Grande-Bretagne (14 %). Le fonds présente un portefeuille concentré, actuellement 39 entreprises investies. Parmi elles, les allemandes Nemetschek (logiciels de construction) et Novotec (recherche clinique) ou encore l’italienne Interpump (pompes hydrauliques).

Deux ans de track record

Eiffel IG s’appuie sur plus de 10 ans de stock picking en Europe, avec une approche héritée du Private Equity. Au 31 décembre 2021, le gérant revendique 4 milliards d’euros d’actifs sous gestion (engagements inclus). Ses stratégies en actions et crédits cotés (actions et obligations de Small & Midcaps européennes) représentent 700 millions d’euros de ce total — dont 350 millions d’euros pour la seule gamme NOVA, créée en 2013. Après deux ans d’incubation, « Eiffel NOVA Midcap » affiche près de 37 millions d’euros d’actifs net (en date du 28 février 2022) ainsi qu’un track record solide. La performance annualisée du fonds depuis sa création (7,84 %) dépasse celle de son indicateur de référence (6,48 %).

Début 2022 a été moins favorable (-5,06 % en février contre -3,61 % pour son indice de référence). « Les marchés sont orientés à la baisse suite à l’éclatement de la guerre en Ukraine et des nombreuses incertitudes que cela engendre », précise l’équipe de gestion. En janvier dernier, les marchés avaient également connu une rotation sectorielle en faveur de la Value — en raison des craintes liées à l’inflation et dans l’attente des hausses de taux des banques centrales. Ce mercredi 16 mars, la Réserve fédérale (Fed) américaine a annoncé une hausse d’un quart de point de son principal taux directeur. Il devrait atteindre entre 1,75 % et 2 % d’ici la fin de l’année. Ce ton offensif face à l’inflation a rassuré les marchés.

Mathilde Hodouin - Le Courrier Financier

Rédactrice en chef

Voir tous les articles de Mathilde