La Parole aux Assos’ - CNCGP : BFM Patrimoine 2019, formation CIF et recrutement des jeunes CGP

Actualités - Dans ce nouvel épisode de « La Parole aux Assos’ », Le Courrier Financier revient sur l'actualité de la CNCGP en décembre 2019. Quelles sont les recommandations de la Chambre pour les CGP en 2020 ? Comment l'association va-t-elle se développer ? Julien Séraqui, Président de la CNCGP, répond à nos questions.

Ce mercredi 4 décembre, Le Courrier Financier tourne un épisode un peu spécial de son émission « La Parole aux Assos ». Nous avons rendez-vous avec notre caméra au Palais d’Iéna dans le XVIe arrondissement de Paris, pour la deuxième édition du Sommet BFM Patrimoine. Comme l’an dernier, la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine (CNCGP) co-organise cet événement « au cœur de l’écosystème patrimonial », entre les murs du Conseil économique, social et environnemental (CESE). « C’est l’occasion d’ouvrir une fenêtre sur notre métier auprès de nos clients qui regardent BFM Business. C’est un succès et nous sommes absolument ravis », déclare Julien Séraqui, Président de la CNCGP.

S’adapter aux taux bas

Dès le matin, le Grand Débat donne le ton : « Taux d’intérêt, l’horizon zéro ? ». Suite aux politiques monétaires accommodantes des banques centrales, le paradigme de la gestion a changé en 2019. Les rendements de l’épargne financière ont chuté, ce qui implique de repenser ses allocations. « Certes, les taux négatifs touchent les obligations. Mais quand vous touchez les obligations, il y a un report qui peut se faire sur les actions et il y a un impact sur l’immobilier. Obligations, actions, immobilier… C’est tout le patrimoine », résume Julien Séraqui. Avec l’arrivée de Christine Lagarde à la tête de la Banque centrale européenne (BCE), il n’y a pas de rupture nette avec l’ère Mario Draghi. La tendance devrait se poursuivre.

Dans l’après-midi, les ateliers proposent aux conseillers en gestion de patrimoine (CGP) de prolonger la réflexion. Deux tables-rondes passent au crible les enjeux macroéconomiques et les stratégies patrimoniales les plus adaptées aux taux bas. Les 500 participants CGP ont échangé sur les thèmes : « En route pour les taux bas permanents et structurels », co-animé par Béatrice Guedj, Directrice Recherche & Innovation chez Swiss Life Asset Managers France et Julien-Pierre Nouen, Directeur des études économique et de la gestion diversifiée chez Lazard Frères Gestion, et « Les produits structurés, une réponse aux taux bas », animé par Jérémy Suissa, Responsable Privalto chez BNP Paribas Privalto.

Cap sur l’année 2020

La fin de l’année approchant, la CNCGP bat le rappel auprès de ses membres conseillers en investissement financier (CIF). « Il faut absolument qu’ils fassent leurs trois modules de formation CIF avant le 31 décembre 2019. Sinon ils ne pourront plus exercer leur métier au 1er janvier 2020 », martèle le Président de la Chambre. Seule alternative à la formation, passer la certification de l’Autorité des marchés financiers (AMF). « Je l’ai d’ailleurs passée moi-même hier matin », insiste Julien Séraqui. L’obligation concerne les dirigeants des cabinets de CGP mais aussi tous leurs salariés en contact avec la clientèle. Pour tous les professionnels qui veulent poursuivre leur exercice en 2020, « c’est le sujet vital ».

A la faveur des transformations réglementaires en cours, la CNCGP a constaté « un afflux massif d’adhérents en 2019 ». Cela représente environ 130 cabinets et près de 500 « personnes physiques » supplémentaires, d’après Julien Séraqui. « Les CGP se rendent bien compte qu’à la Chambre il y a toute une palette de services. Nous avons parlé de la formation, mais il y a aussi le kit réglementaire qui leur permet de répondre à leurs obligations », rappelle le Président de la CNCGP. En 2020, la Chambre entend préparer l’avenir de la profession. « Nous allons continuer à aller dans les universités pour présenter le métier de CGP, parce que nos cabinets recrutent énormément. Ils ont besoin de jeunes ! », conclut Julien Séraqui.

Save the date — l’Agenda de la CNCGP

Dans le mois à venir, la CNCGP organisera notamment les événements suivants à destination des CGP :

  • 22 janvier 2020 : réunion pour les vœux 2020 de la CNCGP aux partenaires et à la presse ;
  • 24 janvier 2020 : réunion régionale Bretagne ;
  • 31 janvier 2020 : réunions régionales Hauts-de-France et Rhône-Alpes.

Mathilde Hodouin - Le Courrier Financier

Rédactrice en chef

Voir tous les articles de Mathilde