Semaine de la finance responsable : ISR, les Français encore peu investis

Actualités - Cette semaine, s'ouvre en France la Semaine de la finance responsable. D'après une récente étude, plus de quatre Français sur dix (43 %) seraient prêts à demander des produits ISR à leur conseiller. Pourtant, ce segment souffre encore d'un manque de visibilité. Le point avec Le Courrier Financier.

Semaine de la finance responsable : ISR, les Français encore peu investis

(Conception : Mathilde Hodouin – Réalisation : Amandine Victor)

Des progrès mais peut mieux faire. D’après l’enquête Ifop publiée ce lundi le 27 septembre pour le Forum pour l’Investissement Responsable (FIR), le recours à l’ISR reste insuffisant pour que l’épargne des Français contribue réellement à la lutte contre le changement climatique et la chute de la biodiversité. « Face aux urgences environnementales, il n’est plus possible de continuer à constater qu’il existe une offre de produits responsables comme une demande des Français, mais que la rencontre ne se fait pas », réagit Alexis Masse, Président du FIR. Un enjeu de développement pour les CGP à l’heure où s’ouvre la Semaine de la finance responsable.

Pour son édition 2021, la Semaine de la finance responsable (ex Semaine de l’ISR) s’est ouverte le jeudi 30 septembre. Objectif, « faire connaître toutes les formes d’investissement qui visent des impacts positifs environnementaux, sociaux et qui prennent en compte les enjeux du développement durable ». Lancée en 2010, la Semaine de la finance responsable est soutenu par le Ministère de la Transtion écologique et solidaire, et depuis 2015 par le Ministère de l’Économie et des Finances. L’événement se tiendra à travers toute la France jusqu’au 8 octobre prochain.

Semaine de la finance responsable : ISR, les Français encore peu investis
Source : sondage Ifop pour le FIR
« Les Français et la finance responsable – Vague 4 »

L’ISR en France, cet illustre inconnu

L’enquête Ifop du FIR a été menée fin août 2021, auprès d’un échantillon de 1 002 Français (méthode des quotas). Les résultats montrent une réelle appétence des Français pour la finance responsable. Plus de la moitié des sondés (59 %) accordent une place importante aux impacts environnementaux et sociaux dans leurs décisions de placements. Côté environnement, ce sont en priorité les pollutions (76 %), le changement climatique (66 %) et la biodiversité (65 %) qui les préoccupent. Côté social, ils s’intéressent en priorité au respect des droits humains (73 %), à l’emploi (72 %), l’égalité femme-homme (70 %) et le bien-être au travail (70 %).

Semaine de la finance responsable : ISR, les Français encore peu investis
Source : sondage Ifop pour le FIR
« Les Français et la finance responsable – Vague 4 »

Mais malgré cette appétence réelle, l’ISR reste mal connu. Avant le sondage, quatre Français sur dix (41 %) déclaraient en avoir déjà entendu parler. Ils étaient 35 % en 2020, ce qui signifie que l’ISR gagne en notoriété. Mais la route est encore longue. Moins d’un Français sur dix (8 %) se serait déjà vu proposer de l’ISR de la part de sa banque… ou de leur conseiller (5 %) ! Pourtant, plus de quatre Français sur dix (43 %) seraient prêts à demander des produits ISR à leur conseiller. Le conseiller bancaire ou financier reste d’ailleurs l’interlocuteur privilégié pour informer sur l’ISR pour 65 % des investisseurs individuels. Un terrain à cultiver pour les CGP.

Mathilde Hodouin - Le Courrier Financier

Rédactrice en chef

Voir tous les articles de Mathilde