Réforme des retraites : Emmanuel Macron veut trouver « la bonne manœuvre » avec le Parlement

Actualités - Dans une interview sur BFM TV, Emmanuel Macron est largement revenu sur la réforme des retraites. Il a notamment souhaité trouver "la bonne manœuvre" avec le Parlement.

Dans une interview accordée à BFM TV, le Président Emmanuel Macron est revenu sur la réforme des retraites. Le chef de l’Etat a notamment indiqué : « le Gouvernement doit lancer une discussion avec les forces sociales, syndicales et patronales, avec les forces politiques, et trouver, avec le Parlement la bonne manœuvre. » 

Ces déclarations sont conséquentes à une vive polémique. En effet, Emmanuel Macron avait évoqué la possibilité de présenter la réforme des retraites sous forme d’un amendement au projet de financement de la Sécurité sociale (PLFSS).

(Conception : Mathilde Ledroit — Réalisation : Amandine Victor)

L’allongement de la durée de cotisation était un point clef du programme de réélection d’Emmanuel Macron. Sur BFM TV, il a réaffirmé son positionnement : « je suis convaincu que c’est une nécessité. Pourquoi ? Parce que nous voyons qu’aujourd’hui, le défi qui est le nôtre est d’être plus indépendant en Européen et en Franco-français. […] Notre indépendance n’est pas de vivre à crédit. » Le Président de la République a confirmé que le « régime était en déficit ». 

Une méthode critiquée

Invitée sur France Info, Yaël Braun-Pivet, Présidente du groupe Renaissance à l’Assemblée nationale, a estimé qu’il « faut à la fois reculer l’âge de la retraite ou augmenter le nombre de trimestres et travailler sur les carrières longues, la pénibilité et cetera, donc il faut faire une réforme globale. » 

Concernant la méthode, cette dernière a souligné : « Les amendements du gouvernement ne doivent pas porter en eux-mêmes une réforme substantielle. » Elle a ajouté : « Il faut prendre le temps de la concertation avec les groupes politiques et avec les partenaires sociaux. » Selon Olivier Véran, porte-parole du Gouvernement, la Première ministre réalise une consultation des partenaires sociaux. 

Une mobilisation de la CGT 

Ces derniers sont incisifs concernant cette réforme des retraites. Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a vociféré sur LCI : « Nous, on est opposés, […] à l’allongement de l’âge du départ à la retraite. » Le syndicat prévoit notamment une large mobilisation le 29 septembre prochain. 

Selon un sondage Elabe pour BFM TV, les Français sont partagés sur la réforme. 46% des sondés souhaitent maintenir un âge de départ à la retraite à 62 ans. Ils sont 33% à souhaiter un abaissement et seulement 21% à vouloir l’augmenter. 

Mathilde Ledroit

Journaliste

Voir tous les articles de Mathilde