Boulimie financière : Altarea croque le groupe Primonial

Actualités - Cette semaine, le groupe Altarea — spécialiste de l'immobilier — annonce être entré en négociations exclusives pour racheter Primonial d'ici 2024. Quels sont les enjeux d'une telle opération ? Le point avec Le Courrier Financier.

Boulimie financière : Altarea rachète le groupe Primonial

(Conception : Mathilde Hodouin – Réalisation : Amandine Victor)

Et bon appétit bien sûr ! Ce mercredi 30 juin, Altarea — spécialiste du développement et de l’investissement immobilier — annonce être entré en négociations exclusives avec le management et les actionnaires actuels du groupe Primonial ; c’est-à-dire Bridgepoint, Latour Capital, Société Générale Assurances. Objectif, acquérir 60 % du capital du groupe Primonial dès le 1er trimestre 2022. Dans un deuxième temps, Altarea récupérera le solde au 1er trimestre 2024. « Altarea a identifié le marché de la gestion d’actifs comme un secteur en fort développement et une extension naturelle de ses activités », assure Alain Taravella, Président fondateur d’Altarea.

Accélérateur de croissance

De cette nouvelle fusion-acquisition doit naître « un groupe sans équivalent en Europe » d’après le communiqué de presse d’Altarea. Il s’agit d’une opération à 1,9 milliard d’euros plus un éventuel complément de prix de 225 millions, rapporte Les Echos. Altarea devra la financer avec une levée de capital de 1,2 milliard d’euros et 800 millions d’euros de dette. « Nous accélérons ainsi notre stratégie de croissance sur les marchés porteurs de la transformation urbaine et de l’épargne immobilière, en apportant au groupe Primonial un soutien à son développement stratégique et une visibilité à long terme », explique Alain Taravella.

L’opération intègre les activités d’asset management immobilier (30 milliards d’euros d’encours au 31 mai 2021) et de distribution (12 milliards d’euros d’actifs conseillés). Altarea prend une participation minoritaire de 15 % dans La Financière de l’Echiquier (LFDE), à hauteur de 13 milliards d’actifs sous gestion. Les 85 % du capital restant demeurent entre les mains des actionnaires de LFDE. Le gérant entend poursuivre son développement « en élargissant ses classes d’actifs et en internationalisant sa distribution », assure Stéphane Vidal, Président du Conseil d’Administration de LFDE.

Quel résultat pour les CGP ?

Le nouveau groupe formé par Altarea pourra « intervenir sur toute la chaîne de valeur immobilière » — distribution, conseil patrimonial en architecture ouverte, et enjeux ESG. L’équipe dirigeante du groupe Primonial restera inchangée. Stéphane Vidal restera Président du groupe Primonial, et Président de LFDE. L’ensemble de l’équipe dirigeante « conservera son autonomie », promet Altarea. « Les synergies mises en place entre Primonial et LFDE au service des clients particuliers et institutionnels seront bien sûr conservées, avec des moyens renforcés et un potentiel de croissance encore plus important », précise Stéphane Vidal.

Les partenaires CGP peuvent compter sur une gouvernance stable, même si Primonial — créé il y a plus de 30 ans — enregistre un nombre record de changements d’actionnaires. Comme plateforme de distribution de fonds pour les CGP, Primonial passe entre les main de Fleming, J.P.Morgan puis de BNP Paribas. En 2010, le management rachète la majorité du capital au groupe bancaire, avec l’appui de Naxicap. La filiale de gestion immobilière naît en 2011. Plus récemment en 2019, plusieurs fonds — comme Blackfin — ou actionnaires de référence — Arkéa — entrent et sortent du capital. Avec cette dernière opération, c’est tout… pour le moment.

Mathilde Hodouin - Le Courrier Financier

Rédactrice en chef

Voir tous les articles de Mathilde