Femmes à la Une – épisode 15 : Pauline Collet, Directrice du développement et du marketing chez Alderan

Actualités - Dans ce 15e épisode de « Femmes à la Une », l’émission co-présentée par Le Courrier Financier et Radio Patrimoine, nous recevons Pauline Collet, Directrice du développement et du marketing chez Alderan. Portrait d'une perfectionniste, qui vise la lune pour atterrir dans les étoiles.

Le Courrier Financier fait entendre sa voix en podcast ! Une fois par mois, retrouvez « Femmes à la Une » , l’émission de radio co-présentée par Mathilde Hodouin, rédactrice en chef du Courrier Financier, et Fabrice Cousté, journaliste chez Radio Patrimoine.

Femmes dirigeantes d’entreprise, femmes d’influence ou femmes politiques… Dans chaque épisode, nous vous proposons un portrait inédit dans lequel nos invitées racontent leur parcours. Quels défis doivent-elles relever dans leur entreprise au quotidien ? Focus sur ces femmes qui font bouger les lignes, et dont on parle si peu.

Ce jeudi 28 octobre, nous recevons Pauline Collet, Directrice du développement et du marketing d’Alderan où elle travaille depuis 2018. A notre micro, cette compétitrice retrace son parcours — de la junior entreprise sur les bancs d’Audencia à  l’immobilier d’entreprise, en passant par une startup dans la gestion de patrimoine.

Atterrir dans les étoiles

Petite, elle voulait être « danseuse étoile ou Mozart ». Pauline Collet grandit à Perpignan — cité catalane — entre une mère professeur d’espagnol et un père directeur commercial. Son avenir, elle le rêve en grand. De 2003 à 2006, Pauline est une élève appliquée en classes préparatoires aux grandes écoles de commerce. « J’ai adoré », sourit cette perfectionniste qui compte 12 ans de danse classique à son actif. En 2006, elle intègre Audencia Nantes.

Certains étudiants se reposent après avoir intégré leur école. Très peu pour Pauline. En 2008, elle intègre la Confédération Nationale des Junior-Entreprises (CNJE) dont elle devient secrétaire générale. « C’était mille fois plus formateur que la prépa », reconnaît Pauline. Indispensable pour cette hyper-active, qui a besoin de faire du sport au moins cinq fois par semaine — principalement des cours de fitness et de danse chorégraphique.

Femmes à la Une – épisode 15 : Pauline Collet, Directrice du développement et du marketing d'Alderan
De gauche à droite : Pauline Collet (Alderan), Fabrice Cousté (Radio Patrimoine)
et Mathilde Hodouin (Le Courrier Financier)

L’autonomie et la productivité

En 2010, Pauline Collet entre sur le marché du travail. « En fin d’études, il me fallait un stage très opérationnel », confie-t-elle. Ce sera un poste de Gestionnaire de Patrimoine chez Mallerais & Associés (AXA Gestion Privée). Du haut de ses 25 ans, notre invitée n’a alors pas de temps à perdre. « Je suis quelqu’un de très autonome. Je ne voulais pas qu’on fasse de différence parce que j’étais une femme. Je voulais être embauchée pour mes compétences. »

Pour démontrer sa valeur, elle met les bouchées doubles. De son propre aveu « grosse dormeuse », Pauline Collet est surtout une travailleuse acharnée. « Je tiens à ce qu’on me juge sur ma productivité », nous glisse-t-elle. Après un passage éclair chez FundShop (fintech spécialiste de la gestion de patrimoine) entre 2016 et 2017, elle intègre Alderan (société de gestion immobilière) au poste de Directrice commerciale.

Management de cœur et de tête

Aujourd’hui, Pauline a évolué au poste de Directrice du développement et du marketing. Elle travaille avec trois collaboratrices front sales. « Ce ne sont que des femmes, mais c’est un pur hasard ! Elles ont un caractère semblable au mien. Je recrute beaucoup à l’instinct » s’amuse Pauline. Faute d’avoir croisé des figures féminines qu’elle jugerait « très inspirantes », Pauline Collet préfère miser sur l’alchimie de son équipe.

« Je suis une solitaire qui apprécie les activités de groupe. Quand je danse par exemple, je suis dans une foule — mais chacun conserve sa propre bulle », analyse-t-elle. Le management idéal selon Pauline repose sur l’empathie et la résilience. « J’aime la transparence dans les rapports humains. Certes, il savoir mettre les formes, mais c’est important de toujours se montrer honnête : c’est comme ça qu’on avance ! »

ECOUTER LE PODCAST

Mathilde Hodouin - Le Courrier Financier

Rédactrice en chef

Voir tous les articles de Mathilde