Natixis Wealth Management annonce deux nominations

Natixis Wealth Management — banque privée filiale de Natixis — annonce ce lundi 15 juillet la mise en place d'une nouvelle organisation pour favoriser un fonctionnement plus intégré entre la France, le Luxembourg et la Belgique. Le Groupe nomme Audrey Koenig (45 ans) Directrice générale déléguée de Natixis Wealth Management et Philippe Guénet (50 ans) Directeur général des implantations de la banque au Luxembourg et en Belgique.

Focus sur les enjeux de ces nominations

Audrey Koenig sera en charge de la nouvelle direction Développement Wealth, qui regroupe la direction commerciale, les expertises métier ainsi qu’un département business management permettant d’assurer une qualité de service optimale aux clients. Elle sera responsable de la filière Développement Wealth sur le périmètre France, Luxembourg et Belgique.

Philippe Guénet aura notamment pour mission de contribuer au renforcement de la transversalité des activités Wealth au Luxembourg et en Belgique et d’accompagner le développement de l’activité à l’international, en lien étroit avec les instances de Place locales.

Focus sur le parcours d'Audrey Koenig

Audrey Koenig est titulaire d’un DESS, ingénierie juridique et financière (IGR – IAE de Rennes). Elle débute sa carrière en 1997, en tant que conseillère en gestion de patrimoine à la Banque Populaire, puis comme banquier privé au CIC (2000-2001). En 2001, Audrey Koenig intègre la Banque Privée Saint Dominique, devenue Banque Privée 1818 puis Natixis Wealth Management en 2017.

Elle y exerce successivement les postes de banquier privé – Gestion de Fortune (de 2001 à 2011), Directrice du développement – gestion de Fortune (de 2011 à 2013) et Directrice de la gestion de fortune (de 2014 à ce jour). 

Focus sur le parcours de Philippe Guénet

Philippe Guénet est diplômé de l’EM Lyon et titulaire d’un DECF. Il commence sa carrière en 1994 comme auditeur au département inspection de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel (CNCM). Il rejoint en 1997 le Groupe IONIS, en tant que responsable de l’audit interne, puis responsable de la valorisation des OPC et des portefeuilles institutionnels.

A partir de 2001, il exerce successivement différentes fonctions dans plusieurs entités de Natixis : Responsable des risques et de la compliance puis directeur administratif chez VEGA Finance (de 2001 à 2005), directeur de la production bancaire à La Compagnie 1818 (de 2006 à 2008), secrétaire général chez Sélection 1818 (de 2008 à 2012) puis COO chez Natixis Wealth Management (de 2012 à ce jour).

Lire (3 min.)

Fuite de liquidité chez H2O : une facture salée

L'affaire H2O a provoqué une vague d'inquiétude la semaine dernière chez les conseillers en gestion de patrimoine. La polémique liée au manque de liquidité de certains actifs a déclenché une tempête en bourse, qui a également éclaboussé Natixis. Quel bilan pouvons-nous en tirer ?
Lire (5 min.)

Dette structurée : Ostrum AM étend ses activités de gestion aux Etats-Unis

Ostrum Asset Management (AM) — filiale de Natixis IM avec 265,6 milliards d'euros d'encours sous gestion — annonce ce mardi 14 mai l’extension de ses activités de gestion crédit aux États-Unis. Dans cette perspective, la société annonce la nomination de Brian T. Yorke, qui rejoint Ostrum AM le 12 juin 2019 en tant que Responsable de la Dette structurée US. Dans le cadre des ses nouvelles fonctions, il supervisera l'émission de CLO, la gestion de mandats, de fonds et la mise en place de solutions de gestion crédit pour les clients institutionnels. Brian T. Yorke rapportera à Ibrahima Kobar, directeur général délégué et directeur des gestions d'Ostrum AM.

Des opportunités de performance sur le marché américain

Cette nouvelle activité sera exercée par sa filiale Ostrum AM US, dont le siège social se situe à New York. Ostrum AM étend sa plateforme de dette structurée aux États-Unis pour répondre aux besoins des investisseurs institutionnels de diversifier leurs placements vers des solutions alternatives. Cette initiative s'inscrit plus largement dans la stratégie de développement à l’international d'Ostrum AM sur les marchés du crédit.

Il existe de réelles opportunités de création de valeur sur les marchés d’emprunts américains, de quoi générer de la performance. En Europe, Ostrum AM possède une solide expérience de plus de 15 ans sur cette classe d’actifs. L'extension de ses activités de gestion de dette structurée aux États-Unis — associée à son expérience et à ses moyens — permettront d’offrir aux investisseurs une gamme diversifiée de produits de dette.

Focus sur le parcours de Brian T. Yorke

Brian T. Yorke est titulaire d'un Bachelor of Science de l'Université de Scranton. Il rejoint Ostrum US en tant que responsable de la gestion de dette structurée US. Brian T. Yorke était auparavant Responsable du trading, Responsable de la Gestion Global Performing Credit et Gérant de portefeuille pour Bardin Hill Investment Partners, anciennement Halcyon Capital Management. Avant de rejoindre Bardin Hill, Brian T. Yorke a exercé différentes responsabilités.

Il a été responsable de la négociation des prêts bancaires syndiqués chez Seix Advisors, négociateur de prêts bancaires et gérant de portefeuille junior au sein de Prudential Investment Management. Brian T. Yorke s'y s'est notamment spécialisé dans la gestion de CLO — participation au lancement et à la gestion de neuf portefeuilles de CLO — ainsi qu’Analyste senior dans la division Private Fixed Income de Prudential, Analyste pour Prudential Capital Partners et Analyste pour la division Credit and Portfolio Management du Groupe Prudential Capital.

Lire (3 min.)

Natixis Investment Managers conclut un partenariat stratégique avec Fiera Capital

Fiera Capital Corporation — société de gestion indépendante — et Natixis Investment Managers (IM) — filiale de Natixis SA — annoncent ce jeudi 9 mai la conclusion d’un partenariat stratégique de long terme. Fiera Capital devient la plateforme de distribution privilégiée de Natixis IM au Canada, ce qui permet aux clients de Fiera Capital d'accéder à la gamme de stratégies d’investissement actives de Natixis IM.

Dans le cadre de cet accord, Natixis IM renforce son engagement sur le marché canadien grâce à une prise de participation de 11,00 % au capital de Fiera Capital (impact limité sur le ratio CET1 de Natixis). Par ailleurs, Jean Raby, Directeur Général de Natixis Investment Managers, rejoint le conseil d'administration de Fiera Capital.

Un partenariat en plusieurs volets

L'accord conclu entre Fiera Capital et Natixis IM prévoit trois engagements partenaires :

  • l'achat par Natixis IM d'un total de 10,68 millions d'actions subordonnées de Catégorie A — avec droit de vote au capital de Fiera Capital — auprès d’une filiale détenue à 100 % par la Banque Nationale du Canada (BNC), ainsi qu’auprès de DJM Capital — une entité contrôlée par Jean-Guy Desjardins — pour un montant total de 128,16 millions de dollars canadiens ;
  • un accord de distribution qui fait de Fiera Capital le distributeur privilégié de Natixis IM au Canada pour ses stratégies et produits d'investissement. Natixis IM peut aussi offrir à ses clients internationaux un accès aux stratégies d'investissements de Fiera Capital, à travers sa plateforme Dynamic Solutions ;
  • un contrat d'achat aux termes duquel Fiera Capital acquiert les opérations de Natixis IM au Canada ;

Une collaboration prolongée pour 3 ans

Parallèlement à l’achat de parts par Natixis IM, Fiera Capital rachète — à des fins d'annulation — 2,45 millions d'actions Fiera de Catégorie A auprès d’une filiale détenue à 100 % par la Banque Nationale du Canada (BNC), pour un montant total de 29,40 millions de dollars canadiens. « Le partenariat conclu avec Natixis IM s’inscrit dans la mise en œuvre de notre plan stratégique 2022, à savoir figurer parmi les 100 plus grandes sociétés de gestion d'actifs au monde », déclare Jean-Guy Desjardins, Président et Directeur Général de Fiera Capital.

« Nous sommes ravis de pouvoir nouer un partenariat sur le long terme avec cet acteur mondial présent dans 38 pays et dont les actifs sous gestion s'élèvent à 1,2 trillion de dollars américains (...) Fiera Capital reste notre partenaire clé en matière de services de gestion d'actifs. Nous avons récemment décidé de prolonger notre collaboration pour une nouvelle période de trois ans », conclut Louis Vachon, Directeur Général de la Banque Nationale du Canada.

Lire (3 min.)

SCPI Immorente : Sofidy se renforce à Amsterdam

Sofidy — spécialiste de l'investissement et de l'épargne immobilière — annonce ce lundi 22 juillet l’acquisition d’un immeuble de bureaux de 2 400 m² pour le compte des épargnants de la SCPI Immorente. La nouvelle acquisition renforce la présence de Sofidy aux Pays-Bas. Depuis 2014, Sofidy totalise 163 actifs immobiliers néerlandais, principalement investis en commerces et en bureaux au travers de différents véhicules.

Face au renchérissement de l'immobilier aux Pays-Bas, Sofidy a décidé de limiter ses investissements sur ce marché. « Néanmoins, nous restons à l’écoute des opportunités d’investissement sur le marché des bureaux, où il existe encore des opportunités intéressantes compte tenu des fondamentaux du pays », déclare Olivier Loussouarn, Directeur des investissements de Sofidy. Le rendement net de l’acquisition est de 6 %. Pour cette transaction, Sofidy a été conseillé par ARC Real Estate et Weebers.

Renforcer la SCPI Immorente

Cette opération renforce le patrimoine de la SCPI Immorente, qui compte plus de 2 600 actifs immobiliers pour 3,2 milliards d’euros de capitalisation. Desservi par une ligne de bus, l'actif se situe dans le quartier de Cruquiuseiland, à l’est du centre-ville d’Amsterdam. Les anciens Docks y ont été transformés en zone urbaine mixte, avec commerces et immobilier résidentiel. L'immeuble est à moins de 15 minutes en vélo de la gare.

L’actif est entièrement loué à deux locataires. Le plus important, TheAmbassadors, occupe les trois quarts du bâtiment. C'est une société spécialisée dans la création d’effets spéciaux pour la publicité, le cinéma et l’art à l’échelle internationale. Le reste de l’immeuble est loué par Smallsteps, une structure d’accueil pour enfants qui fait partie d’un des plus importants réseaux de crèches aux Pays-Bas.  

Lire (2 min.)

SCPI Fair Invest : Norma Capital annonce deux premières acquisitions

La SCPI Fair Invest — gérée par Norma Capital, société de gestion agréée par l'AMF — annonce ce lundi 22 juillet la réalisation de ses deux premières acquisitions. Il s'agit d'un centre de dialyse et de néphrologie à Suresnes (Hauts-de-Seine) d’une surface d’environ 380 m2, ainsi que d'un ensemble de bureaux sur l’île de Nantes (Loire-Atlantique), d’une surface d’environ 350 m2 et entièrement loué à une association de professionnels de la périnatalité.

Ces deux acquisitions permettent à la SCPI de s'exposer au marché français, dans le cadre de sa stratégie d’investissement d’actifs immobiliers socialement utiles. Pour rappel, Fair Invest est une SCPI diversifiée Bureaux et Commerces dédiés aux activités locataires socialement utiles, avec un objectif de distribution à 4,5 % à 5 % net. Le prix de la part est fixé à 200 euros pour un délai de jouissance de 120 jours.

Vers l'obtention d'un label ISR

En termes de perspectives de développement, la SCPI Fair Invest visera l’obtention du futur label ISR dédié à l’immobilier. Elle a déjà obtenu le prix de la Pyramide de l’innovation 2018 du magazine Investissement Conseils. La SCPI Fair Invest se fixe trois objectifs généraux :

  • Favoriser des activités socialement utiles ;
  • Non recours à la dette ;
  • Réduction des consommations de fluides par l’amélioration des immeubles et la modification des comportements des locataires.

Dans ce cadre, Fair Invest favorise les locataires avec des activités spécifiques :

  • Activités en lien avec le réseau associatif à but de promotion de la cohésion sociale ;
  • Activités en lien avec l’insertion à l’emploi ;
  • Activités en lien avec la promotion d’énergies renouvelables ;
  • Activités d’entraide sociale ;
  • Activités liées à la santé, au bienêtre et à la petite enfance ;
  • Activités liées à l’éducation.
Lire (2 min.)

Assurance vie : Groupama et Natixis lancent une UC engagée dans la transition énergétique

Natixis et Groupama Gan Vie — filiale du Groupe Groupama — annoncent ce lundi 29 avril le lancement de leur premier titre de créance vert, 100 % engagé dans la transition énergétique. Ce support en unités de compte (UC) Porphyre Climat Septembre 2019 sera émis par Natixis dès ce mercredi 1er mai 2019. Ce produit sera commercialisé dans les contrats d’assurance vie de Groupama Gan Vie distribués au sein des Caisses régionales Groupama, de Gan Patrimoine et de Gan Assurances.

Les deux partenaires souhaitent ainsi s'engager dans la lutte contre le réchauffement climatique. Leur nouvelle offre financera directement des projets d’énergies renouvelables, afin de garantir une production plus respectueuse de l’environnement. La formule est indexée à l’indice Euronext Climate Objective 50 Euro EWD5 (indice ECO5E), composé de 50 actions de la zone euro, sélectionnées pour leur engagement environnemental et leur compatibilité avec une économie bas carbone.

Développer une offre d'investissements responsables

La collecte réalisée sera exclusivement allouée à des projets éoliens, solaires, hydrauliques et de biomasse. Tous devront respecter des critères de gestion responsable. L’allocation de fonds sera tracée et vérifiée tous les ans par un auditeur externe. Les titres de créance verts feront l’objet d’une évaluation par une agence de notation environnementale extra-financière. Avec ce partenariat, Natixis et Groupama se positionnent sur le marché de la lutte contre le réchauffement climatique.

Les deux gestionnaires d'actifs veulent développer leur offre d'investissements responsables générateurs d'impact. « Développer notre offre d’Unités de Compte investies dans les grandes thématiques climat, biodiversité et responsabilité sociale, s’inscrit dans la raison d’être même de notre Groupe (...) Nous continuerons dans cette voie pour progressivement compléter notre gamme d’UC vertes et responsables », déclare Guillaume Pierron, Directeur Général Adjoint de Groupama Gan Vie.

Lire (2 min.)

Linklaters conseille Natixis dans le cadre d’une opération de titrisation

Linklaters — cabinet d'avocats international basé à Londres — annonce ce vendredi 5 avril avoir conseillé Natixis sur la titrisation de l’activité de leasing d’équipement de Leasecom et NBB Lease. Linklaters est intervenu en tant qu’arrangeur et investisseur senior pour la mise en place d’une opération de titrisation rechargeable d’un montant de 380 millions d’euros.

L’équipe Linklaters en charge du dossier à Paris se composait de Patrice Doat, Associé, et Guillaume Malaty, Collaborateur Senior. Le Cabinet Bichot & Associés a joué le rôle de conseil auprès de FinTake Group, Leasecom et NBB Lease, avec Nicolas Bichot, Associé, et Aurélie Thomas-Magnin, Collaboratrice Senior.

Une opération consécutive au rachat de Leasecom

L’opération de titrisation s'est déroulée via un fonds commun de titrisation (FCT) qui effectue de façon hebdomadaire des achats de créances de contrats de location conclus par Leasecom et NBB Lease. Ces achats sont financés par l’émission de :

  • titres Senior souscrits par Magenta, conduit ABCP de Natixis ;
  • titres Junior souscrits par deux fonds gérés par Axa Investment Managers ;
  • titres Subordonnés souscrits par Leasecom et NBB Lease ;

Cette opération est consécutive au rachat de Leasecom — précédemment filiale du groupe Arkéa — par FinTake Group. Accompagnée par AXA IM, FinTake Group regroupe désormais les sociétés Leasecom et NBB Lease, dont les offres de financement locatif d’équipements pour les entreprises sont parfaitement complémentaires. La mise en place de cette titrisation permet à Leasecom et NBB Lease de poursuivre leur développement.

Lire (2 min.)

Antoine Boissay - Natixis : « Il y a énormément d'opportunités sur le secteur bancaire »

Agapan Solutions pour les CGPI, trésorerie d'entreprise, produits dédiés retail... En 2019, Natixis recrute pour mieux répondre à la demande des conseils en patrimoine. La société se développe dans le secteur bancaire, mais aussi sur la thématique SRI avec des produits dédiés.
Voir (<4 min.)

Label ISR : DNCA Finance lance sa stratégie d’investissement d’impact avec le fonds Semperosa

DNCA Finance — affilié de Natixis Investment Managers — a lancé en décembre 2018 le fonds Semperosa. Le nouveau fonds d’impact sur les actions cotées de la zone euro investit dans des entreprises qui génèrent des impacts environnementaux et sociaux positifs. Disposant d'une méthodologie impact dédiée, Semperosa est le premier fonds à recevoir le label ISR d’Etat.

Produits conformes aux ODD de l'ONU

Le fonds DNCA Invest Beyond Semperosa propose des produits d’investissement ISR qui contribuent à l’atteinte des 14 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU. Dans cette liste, DNCA a identifié 7 thèmes qu'elle juge pertinents pour l'univers des actions cotées : santé et bien-être, eau propre et assainissement, énergie propre, industrie innovante et infrastructure, villes durables, consommation et production responsables, et lutte contre le changement climatique.

Avant d'investir dans une entreprise, le fonds se réfère à l'analyse ESG propriétaire « ABA » de DNCA et à la capacité de l'entreprise à générer des impacts positifs significatifs et mesurables. Cette analyse d’impact est conduite en interne selon le modèle propriétaire « AIM ». Il se fonde sur 3 piliers inhérents à l’investissement d’impact : l’additionalité, l’intentionnalité et la mesurabilité. Toutes les entreprises du fonds sont évaluées sur leur performance en fonction de ces 3 piliers.

Transparence et mesure de l’impact

La gestion du fonds est confiée à Léa Dunand-Chatellet et Adrien Le Clainche, épaulés par Alix Chosson, analyste ISR. Léa Dunand-Chatellet possède une connaissance approfondie de la gestion ISR de conviction. Adrien Le Clainche est un spécialiste des actions européennes. Leurs profils complémentaires constituent un atout, puisqu'il existe une forte cohérence entre la gestion de conviction actions et la recherche d’impacts positifs.

« Semperosa va plus loin qu’un simple fonds thématique, en intégrant systématiquement une analyse de la capacité des entreprises à générer des impacts positifs durables. Cela nous permet d’investir dans les sociétés qui sont les réels moteurs de la transition économique durable », assure Léa Dunand-Chatellet.

En plus des informations ISR présentes dans les reportings mensuels et trimestriels, un reporting d’impact dédié sera publié tous les ans. Il sera construit en lien avec les Objectifs de Développement Durable.

Lire (3 min.)

Dette privée : Eiffel Investment Group nomme l’équipe de gestion de son fonds à impact

Eiffel Investment Group — spécialiste du financement des entreprises — annonce ce vendredi 19 juillet la nomination de l'équipe de gestion de son nouveau fonds, Eiffel Impact Debt. Ce véhicule s'adresse aux investisseurs institutionnels. Il s'agit du premier fonds de dette privée qui place le « risque d'impact » au même niveau que le risque financier.

Depuis le 1er juillet, la gestion est pilotée par Antoine Maspétiol. L'équipe est complété par Marie Bursaux et André Gonçalves. Le track-record et l'expertise de l'équipe sont de précieux atouts pour permettre le succès du fonds. Eiffel Investment Group souhaite ainsi créer de nouveaux vecteurs de financement, qui combinent rendement attractif, maîtrise du risque financier et impact réel mesurable

Focus sur le parcours d'Antoine Maspétiol

Antoine Maspétiol est titulaire du diplôme de Sciences Po Paris et du DESS de droit des affaires de l'Université Paris Dauphine. En début de carrière, il travaille 9 ans chez RBS à Londres et Paris, principalement dans la structuration de financements pour des entreprises, ainsi que sur des opérations de LBO. En 2011, il rejoint la Banque Postale où il devient directeur adjoint des activités de dette privée et des opérations de financement sécurisées.

En 2014, Antoine Maspétiol crée et développe la plateforme dette privée euro d'Aviva Investors, en tant que responsable global de l'activité private corporate debt. Il y coordonne les activités de dette privée corporate, dette infrastructure et dette immobilière en euro, représentant cinq milliards d'euros d'encours. Le 1er juillet 2019, il rejoint Eiffel Investment Group au poste de Managing Director, Gérant senior du fonds Eiffel Impact Debt.

Focus sur le parcours de Marie Bursaux

Marie Bursaux est titulaire du diplôme Grande Ecole d'HEC Paris ainsi que d'un Master en Management International CEMS obtenu à l'Université Bocconi de Milan. En début de carrière, elle travaille en financement d'actifs chez Sumitomo Mitsui Banking Corporation, à Singapour puis à Paris. En 2017, elle rejoint Aviva Investors afin de gérer les encours des portefeuilles de la plateforme dette privée à travers trois classes d'actifs.

Dans ce cadre, Marie Bursaux contribue également au lancement des nouveaux fonds, aux levées de fonds et à la structuration des produits de la plateforme. Elle rejoint Eiffel Investment Group le 1er juillet 2019 au poste de Gérante du fonds Eiffel Impact Debt, après 7 années d'expérience en financement d'entreprises, d'actifs et d'infrastructures.

Focus sur le parcours d'André Gonçalves

André Gonçalves est diplômé du Master Finance d'Entreprise et Ingénierie Financière de l'Université Paris Dauphine. En début de carrière, il travaille chez Crédit Agricole CIB en tant qu'analyste crédit, à Sao Paulo puis Paris. Il exerce également chez Bryan Garnier & Co, où il réalise des opérations de fusion-acquisition et levées de fonds / IPO dans le secteur des technologies, médias et télécommunications.

André Gonçalves a travaillé pendant 2 ans chez Aviva Investors, en tant que gérant au sein de l'équipe dette privée, en charge de l'origination et exécution de transactions ainsi que du suivi de plus d'un milliard d'euros d'encours pour le compte d'investisseurs institutionnels. André Gonçalves rejoint Eiffel Investment Group le 1er juillet 2019, après 7 années d'expérience en structuration, analyse et exécution de transactions en financement d'entreprises.

Lire (4 min.)

Fidroit nomme une nouvelle associée

Fidroit accueille une nouvelle associée
Carine Changeat-Dessite

Fidroit — société de conseil en organisation patrimoniale — annonce ce vendredi 19 juillet l'arrivée d'une nouvelle associée. Carine Changeat-Dessite (33 ans) a pris ses nouvelles fonctions le 1er juillet dernier.

Elle rejoint au capital de Fidroit Olivier Rozenfeld, Président du Groupe, Richard Chalier, Directeur technique, et Jérôme Avril, Directeur du développement et commercial, afin d’accompagner le fort développement de la société. Carine Changeat-Dessite devient ainsi la première femme à rejoindre cette équipe d'associés jusque-là exclusivement masculine.

Focus sur le parcours de Carine Changeat-Dessite

Titulaire d’un master en gestion de patrimoine, Carine Changeat-Dessite rejoint Fidroit en 2009 en tant que consultante et salariée Fidroit. Elle prend d'abord en charge le développement de prestations destinées aux professionnels du patrimoine, afin d’améliorer leur suivi client. Aujourd'hui, Carine Changeat-Dessite s'occupe du développement du secteur B to C de Fidroit.

Début juin, la société a mis en ligne une plateforme dédiée au grand public. Cet outil vise la démocratisation du conseil en organisation patrimoniale et la mise en relation des particuliers avec des professionnels membres de la communauté de conseils en organisation patrimoniale, via des prestations de premier niveau.

Lire (2 min.)

Natixis Investment Managers nomme son premier Responsable RSE et ESG

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) deviennent de plus en plus incontournables. Natixis Investment Managers, acteur mondial de la gestion d’actifs avec 808 milliards d’euros d’encours sous gestion, annonce ce vendredi 15 février la nomination de son premier Responsable RSE et ESG, dont le poste sera basé à Paris.

La stratégie ESG de Natixis Investment Managers

Harald Walkate aura pour mission de piloter la politique RSE et de coordonner la stratégie ESG de Natixis Investment Managers à l’échelle mondiale, dans l’ensemble de son réseau de distribution et auprès des affiliés de Natixis Investment Managers. Il sera rattaché à Beverly Bearden, Directrice générale adjointe de Natixis Investment Managers, et à Christophe Lanne, responsable de la Transformation du pôle Gestion d'Actifs et Banque Privée.

« La Responsabilité Sociétale des Entreprises est au cœur de la philosophie de Natixis et l’un des piliers de notre plan 2020 New Dimension », déclare Beverly Bearden. « Nos clients souhaitent désormais investir dans des entreprises ayant un impact social et environnemental positif », renchérit Christophe Lanne. De son côté, Harald Walkate explique : « Natixis Investment Managers est l’un des leaders de la gestion ESG grâce à son implication dans des initiatives majeures telles que les Principes pour l’investissement responsable des Nations Unies, le G7 et l’Alliance des dirigeants engagés pour le climat du Forum économique mondial. »

Focus sur le parcours d'Harald Walkate

Harald Walkate était auparavant Vice-président senior en charge de l’investissement responsable chez Aegon Asset Management (AAM) (Pays-Bas). Il était responsable de l’intégration ESG, des initiatives d’engagement et de l’impact investing pour le groupe Aegon et AAM.

Dans ses précédentes fonctions, Harald Walkate a travaillé au sein du département New Business Initiatives d’AAM et développait des stratégies dédiées aux investisseurs institutionnels. Depuis 2018, il est également conseiller pour le « Impact Management Project (IMP) » sous détachement d’Aegon. Il conservera ce rôle de conseiller une fois chez Natixis Investment Managers.

Lire (3 min.)

Comment les sociétés de gestion peuvent-elles utiliser la blockchain ?

Emmanuelle Gerino
La blockchain offre un registre décentralisé des transactions qui sont effectuées au sein d’un réseau. En pratique, lorsqu'un individu veut passer une transaction par une blockchain, un réseau appelé « réseau de nœuds » valide la transaction et le statut de son auteur, grâce à des algorithmes.
Lire (3 min.)