Hausse de l’inflation : vers la fin d’un cycle de « stagnation séculaire » ?

Gérard Moulin
Après la grande crise financière de 2008, un des thèmes favoris des marchés était celui de la stagnation séculaire : un rythme de croissance économique structurellement plus lent, plafonnant à 2% et une inflation inexistante. Force est de constater que ce nouveau scenario est mis à mal par la réalité : les derniers indicateurs de conjoncture montrent que nous sommes revenus dans un cycle normal.
Lire (3 min.)

Climat économique français : pas de réels nuages en vue

Philippe Crevel
Même si les indicateurs relatifs au climat des affaires et à la confiance des consommateurs sont en léger repli, leur niveau reste élevé. Les baisses de janvier après un très bon mois de décembre ne semblent pas révéler un changement de tendance.
Lire (3 min.)

Les Français et les connaissances économiques

Le Courrier Financier vous propose une nouvelle infographie pour faire le point sur les connaissances économiques des Français.
Voir

États-Unis : premiers impacts de l’ouragan Harvey sur les données

Matthieu Grouès
Le 26 août a vu l’ouragan Harvey atteindre le Texas dans la région de Houston. Selon les estimations, cet ouragan devrait être le deuxième par l’ampleur des dégâts derrière Katrina en 2005 et devant Sandy en 2012 avec un coût total autour de 100 Mds USD. La métropole de Houston représente un peu moins de 3% du PIB des Etats-Unis, ce qui est beaucoup plus que la Nouvelle-Orléans (Katrina) mais trois fois moins que la région de New-York qui avait été dévastée par Sandy. Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont les premiers indicateurs à montrer l’impact de ces tempêtes sur l’activité économique. Celui-ci semble en ligne avec les deux précédents. L’ouragan Irma qui a touché la Floride devrait également avoir un impact.
Lire (1 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : CERENICIMO

 

A-Notations Anacofi Serrvices Cerenicimo

Depuis sa création en 1995, le volume d’actifs immobiliers commercialisé représente plus de 7,8 milliards d’euros (chiffres 2017).

Une offre différenciée est proposée : elle concerne des programmes de résidences médicalisées, de résidences de tourisme, de résidences seniors, de résidences étudiantes ou encore locatives. CERENICIMO propose également via une filiale-LB2S- une formule de gestion sous mandat.

Des équipes fortes de 70 collaborateurs contribuent au développement depuis la phase de sourcing jusqu’à la commercialisation. Celles-ci s’appuient sur le renfort opérationnel d’un pôle juridique, d’un pôle actabilité, ainsi que d’un pôle financement et d’un pôle après-vente, constitués au sein du Groupe.

Basée en Loire Atlantique, CERENICIMO a structuré une organisation bâtie autour de représentations régionales au nombre de 8. Une importante logistique commerciale (25 collaborateurs) permet un maillage territorial auprès des CGP. Les fonctions logistiques ont été renforcées par le développement de CRM et logiciels propriétaires.

Lire (1 min.)

BlackRock se développe à Paris

Le bureau parisien de Simmons & Simmons, cabinet international d'avocats d'affaires, a accompagné BlackRock dans ses nouvelles ambitions. Si BlackRock, plus important gestionnaire d'actifs du monde, créé une filiale française de sa société de gestion de portefeuille, c'est essentiellement pour développer ses activités en Europe.

Lire (<1 min.)

La croissance française a accéléré fin 2016

L’ensemble des indicateurs sont à nouveau positifs, tant du côté de la consommation des ménages que de l’investissement des entreprises et du marché immobilier. Ce dernier, porté notamment par l’impact des mesures prises par le Gouvernement pour favoriser l’investissement locatif ou l’accession à la propriété, contribue de nouveau à la croissance après avoir constitué un frein important à l’activité au début du quinquennat.

L’année 2016 aura ainsi confirmé la reprise amorcée en 2015, laquelle est désormais bien ancrée après trois années de croissance anémique. Pour la deuxième année consécutive, l’activité économique aura été dynamique, permettant enfin de faire reculer le chômage tout en continuant à réduire son déficit public.

En dépit des risques politiques mondiaux, l’année 2017 s’ouvre sur de très bonnes conditions économiques.

Plusieurs indicateurs conjoncturels atteignent des niveaux historiquement élevés. Ainsi, le moral des chefs d’entreprise, déjà stable et à un bon niveau depuis plusieurs mois, s’est fortement amélioré en novembre et décembre, atteignant son plus haut depuis 2011 et laissant présager une production dynamique début 2017. De même, la confiance des ménages progresse continûment, traduisant l’amélioration de leur niveau de vie et de la situation du marché du travail : elle atteint un niveau qu’elle n’avait plus connu depuis 2007. Dans ce contexte, le rythme de progression de l’activité au 4ème trimestre 2016 devrait se maintenir, voire s’accélérer début 2017.

Bercy anticipe que le dynamisme global de notre économie, accompagné par la montée en puissance des mesures prises par le gouvernement pour soutenir les créations d’emploi, devrait entretenir l’amélioration du marché du travail et permettre de poursuivre la baisse continue du taux de chômage. Depuis l’été 2015, la situation s’est traduite par une reprise des créations d’emplois dans le secteur privé (240 000 emplois créés en un an et demi) ainsi que par une baisse du nombre de personnes inscrites à Pôle emploi en 2016. Les évolutions récentes de l’activité, le renforcement de certains dispositifs publics, notamment avec le CICE qui passe en 2017 de 6 % à 7 % de la masse salariale, devraient encore accentuer cette bonne dynamique.

 
Lire (2 min.)