Danger du Pinel en zone C : les premières carences locatives apparaissent

Si la loi fiscale Pinel a connu un succès retentissant en 2016, il semble que ses heures glorieuses soient terminées. Un amendement à la loi de finances initiale pour 2017, appuyé par le lobbying de certains maires de petites villes, a élargi le dispositif d'incitation à l'investissement locatif à la zone C, c'est-à-dire aux territoires les moins tendus, rurbains et ruraux. Le problème ? Par endroit, la demande locative est bien inférieure à l'offre, et certains programmes peinent à trouver des locataires (quand ils ne peinent pas à trouver des acheteurs). Pour l'investisseur, le risque est double : en cas de carence locative au bout d'un an, l'investissement est requalifié et sort donc du dispositif Pinel. Les maires vont-ils devoir organiser une grande braderie ?
Voir

Fiscalité immobile pour l’immobilier ?

Alain Dinin
La campagne présidentielle paraît enfin commencer et le logement, l’immobilier n’y ont encore que peu de place. Est-ce parce que la construction est repartie après le véritable K.O. asséné par la loi Duflot ? Sans doute. Pourtant la ville, le vivre ensemble sont des réalités où tout bouge !
Lire (3 min.)

La France a encore des atouts pour les investisseurs internationaux

Avec les projets d’infrastructures comme le Grand Paris Express, Paris - et plus largement l’Ile-de-France - est de plus en plus attractive pour les investisseurs internationaux. Ces derniers ont parfaitement intégré le dynamisme de la métropole dans leurs stratégies immobilières.
Lire (3 min.)

Perspectives du marché de l’immobilier européen

Deutsche Asset Management dévoile ses dernières études stratégiques pour l'Europe et pour la France. Cette analyse révèle les tendances du marché immobilier et détaille notre vision des différentes classes d’actifs immobilières ainsi que les perspectives d'investissement.
Lire (2 min.)

Jacques Chanut est réélu à la présidence de la FFB

Le très large soutien obtenu à l’occasion de ce vote renforce la détermination de Jacques Chanut à poursuivre son combat pour le développement des marchés. Il agira notamment pour : - lutter contre la fraude au travail détaché en réclamant les contrôles le soir et le week-end sur les chantiers, mais aussi chez les particuliers ; - simplifier la vie des entrepreneurs et artisans rendue complexe par un excès de réglementations et de normes comme la pénibilité ; - résoudre la fracture territoriale qui fragilise des pans entiers du territoire et leur population ; - transformer les transitions numérique et environnementale en opportunités de développement pour les métiers du bâtiment ; - relancer l’apprentissage, malmené par huit ans de crise, et valoriser l’excellence pour faire progresser les métiers et les savoir-faire du secteur ; - imposer un syndicalisme patronal indépendant, sans financement public direct ou indirect. Jacques Chanut, 52 ans, est Président de l’entreprise de gros-œuvre Chanut Bâtiment SAS à Bourgoin-Jallieu (38) depuis 1996 et de l’entreprise Rainero à Voiron (38) depuis 2012. A l’issue du Conseil d’administration de la FFB, il a rappelé : « Il n’y a pas d’emploi sans entreprise. Il n’y a pas d’entreprise sans marché. Il n’y a pas de marché sans projet solide et réaliste. C’est pourquoi la priorité de mon deuxième mandat portera sur le développement de l’activité, l’assainissement de la concurrence et l’allègement des contraintes pour les entrepreneurs et les artisans ».
Lire (1 min.)

L’étude 14 Pyramides Notaires s’associe à legalife.fr

En combinant l’expertise de professionnels de l'étude notariale avec les innovations numériques développées par une start-up pionnière dans l’offre de services juridiques en ligne, 14 Pyramides Notaires et Legalife ambitionnent de proposer à leurs clients de nouvelles pratiques dans les secteurs du notariat et du droit immobilier. Créée par François Marill, Thomas Rivoire et Olivier Adam, Legalife, acteur majeur du paysage des LegalTech en France, propose une solution de rupture dans la rédaction de contrats. Regroupant 23 notaires et 120 collaborateurs, 14 Pyramides Notaires est l’une des principales études intervenant dans les secteurs clés de l’immobilier institutionnel et du financement, de l’aménagement, de la promotion immobilière et de l’ingénierie patrimoniale.   « L’entrée au capital des associés d’un leader du notariat comme 14 Pyramides Notaires est une étape importante pour Legalife. Ce rapprochement va nous permettre d’accélérer notre développement et notamment notre offre de services numériques à destination des notaires et de leurs clients », commente Thomas Rivoire, co-fondateur de la plateforme. Cet accord est le fruit d’une première initiative commune vers les promoteurs immobiliers leur permettant la signature dématérialisée et sécurisée des contrats de réservation, la création simultanée d’un espace client et d’un outil de suivi en ligne de chaque réservation jusqu’à la signature de la VEFA, outil partageable entre tous les interlocuteurs du dossier (promoteur, commercialisateur, notaires, banques).
Lire (1 min.)

Investissement immobilier : un volume attendu stable en 2017

23,1 milliards d’euros devraient être investis sur 2017 ; un volume quasi identique aux 23,4 milliards d’euros réalisés en 2016 (source Crédit Foncier Immobilier). Selon le panel d’investisseur, les principaux freins à l’investissement demeurent la faiblesse du rendement des actifs core (41 %), la rareté de ces actifs (27 % contre 36 % au dernier baromètre) ainsi que l’incertitude sur l’environnement économique (18 % contre 10 % au dernier baromètre).
Lire (1 min.)

Le patrimoine immobilier, une priorité des français ?

D’après une étude ELABE, la propriété immobilière est une aspiration qui réunit toutes les générations. À tous les âges, elle est privilégiée pour la constitution d’un patrimoine, face aux produits financiers.
Lire (2 min.)

Le chiffre clé de l’immobilier !

323 €/m²/an, il s’agit du loyer facial moyen annuel pour les bureaux franciliens au 4ème trimestre 2016. En Ile-de-France, le loyer facial moyen des bureaux en 2016 est resté stable par rapport à 2015.
Voir

Le nouveau parc d’activités de Segro sort de terre

SEGRO vient d’achever la deuxième phase de son parc d’activités SEGRO Business Park Le Blanc-Mesnil, d’une surface totale de 7 921 m2.
Lire (1 min.)

Du nouveau chez Mata Capital

Jean-Baptiste Avierinos vient renforcer le développement des activités de Mata Capital, Société de Gestion de Portefeuille fondée en octobre 2015 par Jean-Baptiste Pracca et Laurent Delautre. Il participera au développement des investissements de Mata Capital sur les opérations à forte création de valeur, sur toutes les classes d’actifs.Jean-Baptiste, 34 ans, bénéficie de 10 ans d’expérience professionnelle dans le secteur immobilier, et occupait le poste de Directeur des Investissements Immobilier Tertiaire chez Scaprim Asset Management depuis 2015. Auparavant, il avait passé plus de 7 ans chez Constructa Asset Management où il avait successivement occupé les fonctions de Directeur de Portefeuille, Directeur des Arbitrages puis Directeur des Investissements. Au cours de sa carrière professionnelle, Jean-Baptiste Avierinos a participé à la conclusion et la gestion de plus de 3 milliards d’euros d’investissements immobiliers pour le compte de clients institutionnels français et étrangers. Il est titulaire d’un DEA d’Economie délivré conjointement par l’Université Paris 1 Sorbonne et l’Ecole centrale, ainsi que du mastère MUI de l’Essec. Mata Capital gère actuellement un fonds « core plus » positionné sur l’immobilier de commerce (dont le gérant est Laurent Delautre) pour lequel près de 150 m€ d’investissements ont été engagés depuis sa création en novembre 2015.
Lire (1 min.)

Acofi Gestion renforce son équipe de dettes immobilières

Christophe Murciani, 47 ans, est un spécialiste reconnu des financements en immobilier commercial, il a participé directement depuis 25 ans au sourcing et la structuration d’opérations importantes tant en France que dans de nombreux pays européens. De 1993 à 2008, il est en charge du financement de projets immobiliers en Europe successivement au sein de Société Générale, Natixis, puis de Citigroup, où il a la responsabilité de l’origination France, Benelux, et Italie. Il rejoint ensuite Tishman Speyer Properties pour diriger l’équipe de financements européens avant d’intégrer en 2011 la branche française de Cityhold un fonds de pension Suédois, où il origine l’immobilier physique « prime » pour la France. Depuis 2013, Christophe dirigeait le département Real Estate Debt Advisory de Jones Lang LaSalle Paris. Il rejoint ACOFI pour prendre la direction de l’équipe Fonds de prêts immobiliers. Christophe est titulaire du MBA de l’ESCP Europe. Benjamin Debré, 40 ans, a une carrière de 15 ans en banque dans le secteur immobilier et en développement international. Après une première expérience sur le marché obligataire chez HSBC en 2003, il rejoint le département M&A immobilier de Lazard Frères. Il intègre ensuite Citigroup au sein de l’équipe des financements immobiliers structurés. Chez Oberthur Fiduciaire, il couvre à partir de 2011 une clientèle de banques centrales et d’entités publiques en Afrique, Amérique Latine et Asie. Benjamin occupe par la suite le poste de Senior advisor en charge de la levée de fonds auprès d’investisseurs internationaux, institutionnels et souverains chez Monument Capital Group. Il revient au financement immobilier en 2015 en qualité de Director Debt Advisory chez Jones Lang LaSalle France où il conseille les foncières, les institutionnels et les fonds d’investissement sur les financements.
Lire (2 min.)

Marchés tertiaires : l’immobilier d’entreprise en Europe

Daniel While
L’investissement en immobilier d’entreprise en Europe s’est élevé en 2016 à 230 milliards d’euros, soit 10% de moins qu’en 2015. L’écart est largement imputable au Brexit : l’investissement au Royaume-Uni a diminué de 28% en 2016 par rapport à 2015. C’est en 2017 que l’impact réel du Brexit sur les marchés immobiliers européens pourra réellement être observé, avec la concrétisation des décisions de relocalisation d’entreprises qui ont besoin d’un accès aux marchés européens, au premier rang desquelles les acteurs financiers.
Lire (3 min.)