DDA reportée, un soulagement… pour tous ?

Les compagnies d'assurance et intermédiaires de distribution vont pouvoir souffler un peu : le Parlement Européen a voté le report de la mise en place de directive DDA (Directive européenne sur la Distribution d’Assurances) au 1er octobre 2018, au lieu du 23 février. Avec pour objectif de renforcer la protection des épargnants et la transparence sur les modes de rémunération, la mise en place de la directive avait semé la panique chez les assureurs et CGP, inquiets des délais donnés pour s'aligner sur la nouvelle règlementation. 

Si le Parlement Européen leur a donné raison en cédant au report, il semble qu'il ait également fait aveu de son propre retard : les directives de mise en application de la DDA ne sont effectivement pas encore publiées et ne devraient l’être qu'à partir de janvier 2018.
Lire (<1 min.)

Résiliation d’assurance de crédit immobilier : Comment s’y préparer ?

Raimi Adet
Dès le 1er janvier 2018, toute personne détenant un crédit immobilier pourra décider de changer d'assurance en cours de prêt à la date anniversaire. Alors que les assureurs ont dû faire face en 2015 au même scénario avec les assurances habitation et auto avec la mise en application de la loi Hamon, ces derniers vont devoir redoubler d'efforts pour fidéliser leur clientèle. Cependant, cette fois-ci, ils ne sont pas les seuls touchés. En effet, c'est au tour des banques de se retrouver confrontées à la même problématique…
Lire (3 min.)

Laurent Gayet - Axa Wealth Europe : Dans l'assurance-vie, l'essentiel est préservé

Priips, IDD, GDPR... les chantiers réglementaires sont nombreux pour 2018. Selon Laurent Gayet, Directeur Général adjoint d'Axa Wealth Europe, s'ils sont synonymes de transparence et d'uniformisation, ils supposent aussi plus d'intrusion dans la vie du client, et une nouvelle proximité entre producteurs et distributeurs. Parmi les autres grands chantiers pour les mois à venir, le FAS (fonds d'assurance spécialisé), qui permettra à Axa Wealth Europe, dès le mois de novembre, une meilleure distribution des produits structurés et des titres vifs. 
Voir (<1 min.)

Le premier assureur d’Europe est français

Axa est le champion européen de l’assurance, au regard des données publiées par Mapfre, selon le volume total des primes d’assurance. Celui d’Axa dépasse les 94 milliards d’euros. Mais il n’est pas le seul groupe français à avoir enregistré de bonnes performances en 2016. On retrouve également CNP Assurances, le Crédit agricole, la BNP Paribas et Covéa parmi ce top 15. Avec au total cinq groupes d’assurances, la France est le pays le mieux représenté du palmarès.
Voir

Les A-Notations, par Anacofi Services : CGPA

La Mutuelle, qui exerce cette unique activité, est enregistrée auprès de l’ACPR son organe de tutelle. Elle dispose donc des agréments liés à la ligne de métiers suivante : branche RC générale, branche Caution et Protection et branche Protection Juridique.

Dès 2012, CGPA a étendu l’accès à ses services à l’espace européen par le biais de la création d’une filiale. CGPA bénéficie d’une notation Standard & Poors : A-  perspective stable.

Bénéficiant d’un organigramme permettant la lecture de l’organisation interne, la gouvernance répond en tous points aux recommandations de l’ACPR. Stabilité et cursus des dirigeants sont connus. La Mutuelle, forte de plus de 13000 adhérents a mis en place un service d’assistance à la Gestion Patrimoniale.

Lire (1 min.)

Lancement du nouveau contrat YCAP Retraite Madelin

Dans le contexte de la disparition du Régime Social des Indépendants (RSI), YCAP partners propose en exclusivité à ses partenaires Conseiller en Gestion de Patrimoine le contrat YCAP Retraite Madelin de la compagnie Optimum Vie, une solution d’épargne retraite régulière qui bénéficie d'une déduction d’impôt à destination des Travailleurs Non-Salariés et Non-Agricoles.

Optimum Vie, assureur de ce nouveau contrat, est une compagnie d’assurance implantée en France depuis quarante ans. Elle est la propriété du Groupe Optimum, entreprise canadienne qui œuvre principalement dans l'assurance et les services financiers et gère des actifs qui s'élèvent à six milliards d'euros selon une gestion axée sur la préservation du capital.

Sécuriser sa retraite tout en optimisant sa fiscalité

Grâce au cadre spécifique des contrats Madelin, le contrat YCAP Retraite Madelin permet à l’assuré de se constituer un revenu complémentaire pour sa retraite assorti de garanties prévoyance au profit de ses proches tout en réduisant le montant de son impôt à travers la déductibilité des cotisations versées de son revenu imposable.

Sur ce nouveau produit, YCAP partners propose une gestion financière à horizon pilotée par l'assureur, avec un objectif de rendement annualisé sur le long terme de l’ordre de 4% net de frais de gestion, une gestion libre et une gestion profilée selon les profils « Prudence », « Équilibre », « Dynamique » ou « Diversifié ».

De plus, pendant les quinze premières années du paiement de la rente, le taux de rente peut être garanti dès l'adhésion et majoré de 15%.

Enfin, le contrat YCAP Retraite Madelin garantit à l’assuré de ne pas investir à fonds perdu. En effet, l'assureur s'engage, en cas de décès avant la retraite, à verser aux bénéficiaires un revenu complémentaire durant quinze ans.

En cas de décès avant soixante-dix ans, ou avant le départ à la retraite, les bénéficiaires auront une augmentation de leur rente sur quinze ans.

   
Lire (2 min.)

Pas de performance possible sans risques sélectionnés, acceptés, évalués et suivis

Nicolas Demont
Dans un contexte de taux bas, la poche de diversification des actifs institutionnels doit contribuer à satisfaire les objectifs de rendement comptable de l’exercice et ce, dans le cadre d’une allocation stratégique par classe d’actifs. Cette dernière étant validée par le Conseil d’Administration des Institutions, en adéquation avec leur passif.
Lire (3 min.)

Le Sénat donne le coup d’envoi au débat sur la réforme systémique des retraites

Comment simplifier notre système de retraite ? C’est à cette question que va s’atteler dans les prochains mois le Gouvernement avec le projet annoncé de réforme des retraites. Mais c’est déjà à cette question que les 35 régimes de base et complémentaires existant en France, organisés dans un « interrégimes » animé par le groupement d’intérêt public (GIP) Union retraite, tentent depuis près de quinze ans d’apporter une réponse pragmatique aux assurés.
Lire (2 min.)

MiFID II : les institutionnels accusent du retard

Déjà repoussée d'un an, la mise en application de la directive MiFID II début 2018 risque pourtant de poser problème. Selon une étude du cabinet de conseil JWG parue ce mois, 90% des investisseurs institutionnels européens ne seront pas prêts au 3 janvier pour appliquer cette nouvelle réglementation européenne.

Visant à assurer la protection des clients et accroître la transparence des opérations, elle met en difficulté les acteurs de l'industrie financière. Car les sociétés de gestion partagent également ces inquiétudes, autour des zones d'ombres du texte, des développements de systèmes d'information nécessaires pour être en conformité avec les nouvelles règles, et des coûts engendrés par cette mise en application.
Lire (<1 min.)

La garantie perte d’emploi a-t-elle un réel intérêt pour les emprunteurs ?

Astrid Cousin
Si cette garantie ne prête à aucune interprétation, la garantie perte d'emploi, facultative mais toujours proposée pour couvrir le risque de licenciement, présente des conditions de mise en jeu très variables selon les contrats.
Lire (3 min.)

Philippe-Michel Labrosse est nommé Vice-Président Exécutif du Groupe Crystal

Agé de 52 ans, diplômé de l’IEP Paris et de Sciences Economie, Philippe Michel Labrosse exerçait précédemment les fonctions de Directeur Général de Mutavie et du Pôle Finance Epargne de la MACIF.
Il a effectué l’ensemble de son parcours professionnel dans les secteurs de l’assurance et de la distribution de services financiers et patrimoniaux. Il a notamment dirigé la société W Finance de 2002 à 2004 puis de 2007 à 2012 et les compagnies d’assurance vie AVIP, Arcalis et les partenariats assurance de personnes & collectives d’Allianz en France, ou encore les opérations d’assurances de personnes en Amérique du Sud de ce même Groupe, entre 2000 et 2002.
Lire (1 min.)

Deux nominations à la Direction des Lignes Financières d’Allianz Global Corporate & Specialty France

Jérôme Chartrain, 38 ans, a rejoint AGCS France le 11 septembre en tant que Souscripteur Senior Cyber pour la France et le reste de la région Méditerranée (Italie, Espagne, Benelux). Avant de rejoindre AGCS, Jérôme Chartrain était souscripteur senior cyber/risques informatiques chez Chubb France. Il est titulaire d’un master en management international de l’assurance de l’Ecole Supérieure d’Assurances. Victor Renaudin, 34 ans, a quant à lui rejoint la direction Lignes Financières le 4 septembre en qualité de Souscripteur Senior Risques Financiers. Il était auparavant souscripteur risques financiers grands comptes chez AIG France. Il est diplômé de l’ISC (Institut Supérieur de Commerce) Paris.  
Lire (1 min.)

Courtier 3.0 : comment trouver sa place parmi les comparateurs d’assurance en ligne ?

Raimi Adet
Au cours des dernières années, la digitalisation du marché de l'assurance s'est accélérée avec l'arrivée de nombreux comparateurs de prix en ligne. Plus de rapidité et d'accessibilité aux offres des assureurs ont permis aux clients finaux de se faire leur propre opinion sur le contrat qui leur conviendrait le mieux. Le rôle du courtier en assurance dans le processus de contractualisation a fortement été impacté par cette nouvelle tendance. On parle désormais du courtier 3.0. Qui est-il vraiment ? Quel rôle a-t-il aujourd'hui ?
Lire (2 min.)