123 IM ouvre un bureau à Lyon

Ouvert depuis début janvier 2018, le nouveau bureau d’123 IM est situé au 22 rue de la république, dans le 2ème arrondissement de Lyon.

L’objectif de cet ancrage local pour 123 IM est d'accélérer la croissance de ses investissements en Auvergne Rhône-Alpes et de renforcer sa présence aux cotés des entrepreneurs et des investisseurs dans l’une des régions les plus importantes de France. Ce bureau régional est d’ores-et-déjà composé de 3 professionnels de l’investissement.

«Johann Devaux, Directeur Associé qui dispose d’une bonne connaissance du marché local, sera en charge du développement de ce bureau et pourra compter notamment sur l’expertise de Damien Bodoy, Senior Advisor déjà implanté à Lyon et de David Dellery, Directeur d’investissement » assure Xavier Anthonioz, Président d’123 IM.

Après avoir déployé plus de 150 M€ en Auvergne Rhône-Alpes sur ces 15 dernières années, 123 IM prévoit d’apporter plus de 100 M€ supplémentaires dans les 5 prochaines années aux PME de la région exerçant leurs activités dans ses secteurs de conviction comme le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, la dépendance-santé, la promotion immobilière ou encore les infrastructures d’énergie renouvelable.

L'Auvergne-Rhône-Alpes, deuxième région de France au niveau économique

Avec une population de près de 8 millions d’habitants, 600 000 entreprises industrielles, commerciales, de services et du BTP, la région Auvergne-Rhône-Alpes est la deuxième région française la plus importante économiquement et fait partie des plus grandes régions de l'Union européenne. En effet, juste derrière la région Ile-de France et selon l’INSEE, elle affiche un PIB total et un PIB par habitant parmi les plus importants de France. Elle compte le plus de création d’entreprises et affiche le taux de chômage le plus faible de l’hexagone depuis plusieurs années.

Lire (2 min.)

Assurance emprunteur : le Conseil constitutionnel valide le principe de la substitution annuelle

L'assurance emprunteur est une garantie nécessaire pour l'obtention d'un crédit immobilier, qui protège l'emprunteur et sa famille en cas de disparition, d’accident ou de maladie. Au travers de quatre lois successives, le législateur a entendu offrir aux consommateurs une liberté de choix de l’assurance emprunteur :

- La loi « Lagarde » du 1er juillet 2010, - La loi « Hamon » du 17 mars 2014, - La loi de régulation bancaire du 26 juillet 2013, - La loi du 21 février 2017 instituant le principe de la résiliation annuelle du contrat.

Ces lois visent à créer les conditions d’une réelle concurrence entre les contrats d’assurance distribués par l’établissement bancaire à l’origine du prêt et les contrats d’assurance distribués par des entreprises et intermédiaires d’assurance, courtiers et agents généraux. A ce jour, 85% des contrats d’assurance emprunteur demeurent aux mains des établissements prêteurs.

Le secteur bancaire conteste

Représenté par la Fédération bancaire française (FBF), le secteur bancaire avait contesté devant le Conseil constitutionnel la loi du 21 février 2017 instituant la substitution annuelle. Dans le cadre de cette question prioritaire de constitutionnalité (QPC), des entreprises d’assurance concurrentes, des associations de consommateurs et les trois principales organisations représentatives des intermédiaires d’assurance, agéa, la CSCA et Planète Courtier, ont soutenu, aux côtés du Gouvernement, cette loi.

Agéa, la CSCA et Planète Courtier se félicitent de cette confirmation et de cette avancée majeure dans l’exercice du libre choix de son assurance emprunteur par les consommateurs. Agéa, la CSCA et Planète Courtier demeureront vigilantes quant à l'application loyale de la réglementation par l'ensemble des acteurs, dans le sens de la recommandation de l'ACPR sur les bonnes pratiques commerciales pour l'exercice du libre choix, et en vue de protéger au mieux les intérêts des emprunteurs.

Lire (2 min.)

Un nouveau directeur général délégué chez Inter Invest

Christian Camus, 59 ans, est diplômé de l’ESSEC, promotion 1984. Après l’exercice de différentes fonctions au sein du Groupe Renault, de la Caisse des Dépôts et Consignations, il rejoint la Caisse d’épargne des Alpes, en 1991, comme membre du directoire, en charge des finances.

En 2000, il prend la responsabilité des activités bancaires et financières au sein de la CNCE et sera nommé en 2005 Directeur Général du Groupe Oceor et, à ce titre, Président des banques du Groupe en Outre-mer (Banque des Antilles françaises, Banque de Nouvelle Calédonie, Banque de Tahiti, Banque de la Réunion).

En 2009, il prend en charge la direction générale de Meilleur Taux avant de créer en 2011 la société Sigee immobilier spécialisée dans le conseil en financement des professionnels de l’immobilier.

Outre ses fonctions au sein du groupe Caisse d’Epargne, Christian Camus a participé à la création d’Ingepar, filiale du Groupe Caisse d’Epargne spécialisée en ingénierie financière et fiscale outre-mer, il en assurera la direction générale pendant 15 ans.

Lire (1 min.)

Extendam rembourse le FPCI Lyon Grand Centre

La performance de ce fonds non fiscal, remboursé intégralement par Extendam, illustre la pertinence de la stratégie d'investissement de la société et la capacité de son équipe à sélectionner des PME à haut potentiel de croissance.

Le FPCI Lyon Grand Centre a notamment bénéficié des belles performances de l'hôtel Mercure Lyon Centre Beaux-Arts qui a vu son chiffre d'affaires et son résultat brut d'exploitation progresser respectivement de 57% et 67% entre sa première année complète d'exploitation en 2013 et 2017.

Le nouveau FCPR Hôtels Sélection Europe N°1 toujours ouvert

Fort de ces bons résultats, Extendam a lancé le FCPR Hôtels Sélection Europe N°1, actuellement en cours de commercialisation. Le fonds sera investi dans le secteur de l'hôtellerie en Europe.

Lire (1 min.)

CFA Society France franchit le cap des mille membres

L'association, qui se targue "d'accompagner les professions financières afin de restaurer la crédibilité et la confiance dans l’industrie financière et façonner ainsi un futur de la finance plus éthique et durable », comptait 561 membres actifs en 2012, soit un taux de croissance annuel moyen de plus de 10%. L’âge moyen des membres est de 38 ans et 8 mois, et 30% des membres ont entre 31 et 35 ans. Les femmes représentent 21,7% des membres, en augmentation par rapport à l’année précédente (20,9%). Parmi les professions représentées, 34% des membres sont gestionnaires de fonds, 13% sont analystes et 7% sont consultants. L’association accueille également des risk managers, des conseillers financiers, des dirigeants d’entreprise, etc.

L’adhésion à CFA Society France est ouverte à tout professionnel de la finance détenteur de la certification CFA et titulaire d’au moins quatre ans d’expérience. La certification CFA (Chartered Financial Analyst) est un cursus en trois niveaux qui porte sur tous les aspects liés à l’investissement avec une très forte composante éthique.
Lire (1 min.)

BNP Paribas dévoile des nouvelles nominations pour sa banque d’investissement de financement dans la région EMEA

Yannick Jung 

Yannick Jung a été nommé Responsable de Global Banking EMEA le 1er décembre 2017. Il était  Responsable de l’activité Corporate Clients Financing and Advisory EMEA au sein de CIB. Dans ses nouvelles fonctions, en tant que Responsable de Global Banking, Yannick Jung s’occupe désormais du Coverage et de toutes les activités de financement et de conseil ainsi que des activités de gestion de flux et de transactions bancaires pour l’ensemble des clients corporates du Groupe en région EMEA. Il supervisera également l’ensemble des pays CIB pour cette zone géographique. Yannick Jung est basé à Paris et reporte à Yann Gérardin, Responsable de CIB.

Alors que le portefeuille de clients corporates du Groupe connaît une croissance stable, Yannick Jung a pour objectif d'accélérer le développement de ce portefeuille dans la région EMEA, conformément à la stratégie de CIB d’ici à 2020.

George Holst

George Holst a été nommé à compter du 2 janvier 2018, Vice Chairman of the Corporate Executive Sponsorship Board pour les clients corporates dans la région EMEA. Ce Board est présidé par Yannick Jung. George Holst reporte à Yannick Jung et travaille en étroite collaboration avec lui pour renforcer les relations avec les cadres dirigeants de la clientèle corporates du Groupe en EMEA, et pour renforcer le dispositif  qui offre aux clients un accès à l'ensemble de la gamme de services et de solutions de  BNP Paribas. George Holst est membre du Conseil d’Administration de Global Banking EMEA et est basé à Paris.

Avant de rejoindre BNP Paribas, George Holst a travaillé chez J.P. Morgan où il était Responsable International du secteur « Retail » au sein de la banque d'investissement et a plus de 20 ans d'expérience dans le secteur bancaire international.

Eirik Winter

Eirik Winter a été nommé Directeur Général de la Région Nordique pour BNP Paribas ainsi que Responsable de CIB de la Région. Il prendra ses fonctions à compter du 3 avril 2018 et reportera à Yannick Jung. Il sera membre du Conseil d’Administration de Global Banking EMEA. Eirik Winter dispose d’une expérience de plus de 20 ans et d’un solide réseau de décideurs en Scandinavie. Des leviers essentiels pour servir l’ambition forte de BNP Paribas de se développer dans la Région, et pour contribuer encore davantage à l'expansion du portefeuille de clients corporates du Groupe. Eirik Winter mettra aussi l'accent sur le développement des relations avec les acteurs clés du secteur technologique et numérique et renforcera la présence de BNP Paribas localement grâce à la RSE et à des initiatives locales. Eirik Winter était précédemment chez Citigroup en tant Président de la Région nordique et Responsable de la banque d’investissement.

Le dispositif de BNP Paribas au Royaume-Uni a également été récemment renforcé avec la nomination de Matthew Ponsonby en tant que Responsable de Global Banking au Royaume-Uni en octobre 2017 après avoir notamment travaillé pour Barclays. Matthew Ponsonby reporte à Yannick Jung, Responsable de Global Banking EMEA et à Anne-Marie Verstraeten, Responsable du Royaume-Uni pour le Groupe BNP Paribas.

Lire (3 min.)

Contrat Sérénipierre : Suravenir et Primonial dévoilent les taux 2017 des fonds euros

Sécurité Pierre Euro (SPE)

Au titre de l’année 2017, le fonds en euros Sécurité Pierre Euro (SPE) affiche une performance de 3,40 %, tout en renforçant la réserve constituée en 2016.

Malgré la forte augmentation de la PPB (Provision pour Participation aux Bénéfices), qui dépasse 1,5% des encours, le taux de rendement demeure très attractif. SPE est investi à 79,8 % (au 31.12.17) en immobilier tertiaire (bureau, santé et commerce) via un OPCI dédié et via des supports immobiliers collectifs – SCI, SCPI et OPCI.

En 2017, la stratégie d’investissement est restée la même que les années précédentes, à savoir des bureaux neufs ou récents sécurisés par des baux fermes, des commerces de proximité et des actifs dédiés à la santé et l’éducation.

Securité Flex Euro (SFE)

Au titre de l’année 2017, le fonds en euros Sécurité Flex Euro affiche une performance de 2,40 %.

Dynamisé à hauteur de 20 % maximum par une poche de gestion flexible dont la gestion est confiée à Stamina AM, les 80 % restants sont investis sur l’actif général de Suravenir (25,9 milliards d'euros). A vocation patrimoniale, son objectif est de surperformer le rendement des fonds en euros traditionnels, tout en protégeant 100 % du capital net investi par l'investisseur.

 
Lire (1 min.)

Mata Capital renforce ses équipes de gestion

Antonin Friquet (26 ans) rejoint la Société de gestion en tant qu’Asset Manager, sous la responsabilité de Xavier Collet.

Avant de rejoindre Mata Capital, Antonin a travaillé trois ans chez Internos Global Investors en tant qu’Asset Manager. Il était alors en charge de l’asset management d’actifs de bureau et d’entrepôts logistiques et a eu l’occasion de participer à plusieurs arbitrages. Il a commencé sa carrière chez AccorHotels ce qui lui a également permis de développer de fortes compétences dans le domaine de l’hôtellerie. Antonin est titulaire d’un double diplôme de l’EDHEC avec une spécialisation en Corporate Finance.

Célia Colaisseau (24 ans) intègre en tant que Finance Controller le département Finance & Fund Management sous la responsabilité de Marc Minelli.

Célia a commencé sa carrière dans le Private Equity chez Amethis Finance en 2015 où elle occupait le poste de Contrôleur Financier. Célia est diplômée du DCG (Diplôme de Comptabilité Gestion).

Lire (1 min.)

Deux nouveaux immeubles de bureaux pour PF1 de Perial AM

Fontenay-sous-Bois (94), le Technipole – bâtiment C

Dans un ensemble immobilier dénommé « le Technipole », PERIAL AM a acquis un immeuble de bureau d’une surface de 3 200 m².

Situé à Fontenay-sous-Bois  en première couronne Est de Paris le long de l’A86, cet actif bénéficie d’une excellente accessibilité notamment en transports en commun grâce au passage des RER A et E à proximité. Le bâtiment est aujourd’hui intégralement loué à la société Saunier Duval, filiale du groupe Vaillant, 2ème fabricant européen de technologie de chauffage.

Cette acquisition s’inscrit parfaitement dans la stratégie de PF1 grâce à son emplacement  qui a vocation à devenir un carrefour majeur du Grand Paris avec l’arrivée en 2017 du tramway 1 et des lignes de métro 1 et 15 à horizon 2030.

Dans cette transaction, PERIAL AM était accompagné  par l’étude Olaf Dechin. Cette opération a été réalisée par l’intermédiaire de BNP Paribas Real Estate.

Bagnolet (93), rue Sadi Carnot

L’immeuble à usage de bureaux et de commerces en rez-de-chaussée représente une surface de 4 134 m². Situé aux portes de Paris à moins de 2 minutes à pied de la station de métro « Gallieni » (ligne 3), cet actif profite de la proximité du périphérique parisien ainsi que du tramway T3. Il est actuellement loué à 97% par quatre locataires de qualité.

Cette acquisition est en parfaite adéquation avec la stratégie de PF1 qui poursuit son recentrage sur le Grand Paris.

Dans cette transaction, PERIAL Asset Management était accompagné  par l’étude Olaf Dechin. Cette opération a été réalisée par l’intermédiaire de JLL.

Lire (1 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : Entrepreneur Venture

La société commercialise une gamme de produits investis pour une large part dans les obligations convertibles. Il s’agit de portefeuilles FIP et également d’un FCP dédié à la clientèle institutionnelle.

L’offre d’une gestion sous mandats constitue une activité également agréée et s’adresse notamment à la clientèle privée.

Forte de plus de 517 millions d'euros d’actifs gérés, la société a financé plus de 150 entreprises.

Avec ses 21 collaborateurs, Entrepreneur Venture s’appuie sur une Direction du développement et une équipe commerciale. La société est notamment composée d’une équipe de 12 analystes.

Sous la responsabilité de ses dirigeants, l’entreprise a renforcé les pôles RCCI et risques par l’intervention d’un prestataire externe.

Lire (1 min.)

Robeco lance une stratégie actions FinTech

Robeco Global FinTech Equities, domicilié au Luxembourg et autorisé à la distribution sur le marché français, est un fonds concentré, investi dans des actions internationales et sans contrainte d’indice de référence. Les sociétés comprises au sein de l'univers d'investissement construit selon un modèle propriétaire feront partie de l'un des trois segments suivants : les gagnants d'aujourd'hui, les « facilitateurs » pour l’univers des fintech et les challengers.

Le segment « Gagnants d'aujourd'hui » comprend des entreprises qui disposent d'un avantage concurrentiel dans ce secteur. Le segment « Facilitateurs fintech » est composé de sociétés qui favorisent la tendance à la digitalisation. Le segment « Challengers » cible les entreprises qui pourraient être les gagnants de demain. Cette répartition en 3 segments permet au fonds d'être diversifié sur différents moteurs et caractéristiques de risque. Le fonds est géré par Patrick Lemmens, également gérant du fonds Robeco New World Financial Equities, et Jeroen van Oerle. Tous deux font partie de l'équipe d'investissement thématique de Robeco qui gère environ 3,2 milliards d'euros (fin septembre 2017) répartis sur six stratégies différentes.

Lire (1 min.)

La SCPI EFIMMO 1 acquiert l’immeuble BOSE à Saint-Germain-en-Laye

Livré clé en main en 2016, l’immeuble est certifié HQE et compte deux étages en superstructure, un rez-de-chaussée et deux niveaux de sous-sol pour une surface de 5 082 m2 avec 138 places de parking. Il est entièrement occupé par le siège social de la société Bose, leader américain des systèmes audio grand public et professionnels, dans le cadre d’un bail de 9 ans fermes.

« L’immeuble bénéficie d’un emplacement de premier ordre au sein de l’écoquartier en plein développement de la Lisière Pereire et au pied de la gare SNCF Saint-Germain Grande Ceinture », explique Olivier Loussouarn, Directeur des investissements immobiliers de SOFIDY. Il sera également desservi par le futur tram-train 13 express. »

Créée en 1987, EFIMMO 1 est une SCPI investie majoritairement en immobilier de bureaux qui détient plus de 880 actifs locatifs répartis dans les régions les plus dynamiques du territoire : Paris, Ile-de-France et les métropoles régionales. Avec plus de 1 milliard d’euros sous gestion, le taux de distribution de la SCPI EFIMMO 1 s’élèvera à 4,88 % (TDVM) en 2017.

L’acquéreur était conseillé par l’Etude « VH 15 Notaires » et le vendeur par l’Etude « 14 Pyramides Notaires ». La transaction a été réalisée par BNP Paribas Real Estate dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec Catella.

Lire (1 min.)