INTENCIAL Patrimoine lance INTENCIAL Liberalys Vie

Ce nouveau produit s’inscrit dans l’ADN de la marque en proposant un large univers de supports financiers, un fonds euros traditionnel, le nouveau fonds euros APICIL Euroflex, plusieurs modes de gestion et un excellent niveau de digitalisation.Assuré par APICIL Assurances, ce produit a été pensé pour permettre aux Conseillers de Gestion de Patrimoine Indépendants (CGPI) de construire une solution d’investissement sur-mesure, adaptée aux objectifs de chaque client. INTENCIAL Liberalys Vie, est un contrat individuel d’assurance sur la vie multi-supports qui s’appuie sur 3 piliers :
  • Une offre financière innovante et diversifiée : « supports en euros » (accès au fonds en Euro APICIL Euro Garanti et au tout nouveau fonds en Euros nouvelle Génération APICIL Euroflex) et « supports en UC » (accès à une large offre de solutions d’investissement avec près de 800 supports couvrant toutes les classes d’actifs et zones géographiques, dont de nombreux supports à dimension immobilière (SCPI, SCI, OPCI....).
  • Plusieurs modes de gestion, pour un contrat adapté au profil de chaque client : libre, déléguée (mandat d’arbitrage confié au Conseiller en Gestion de Patrimoine) et pilotée (le client sélectionne une société de gestion pour la gestion de ses arbitrages)
  • Un contrat digitalisé : accès à de nombreuses opérations en ligne, directement depuis l’extranet client et depuis l’extranet du Conseiller (souscription, arbitrages, rachats, avances, versements....)
« INTENCIAL Liberalys Vie est le concentré de nos savoir-faire et de nos expertises en un seul produit » précise Renaud Célié, Directeur Général Adjoint Finance et Performances du Groupe APICIL. Cette nouvelle offre s’appuie sur une plateforme digitale qui permet aux clients et aux Conseillers en Gestion de Patrimoine d’accéder à de nombreux modules d’opérations en ligne, que nous enrichissons continuellement de nouvelles fonctionnalités. Parallèlement, nous avons voulu intégrer dans ce contrat le meilleur de nos solutions en unités de compte, dont une offre de supports immobiliers et de fonds structurés très complète, ainsi que notre nouveau fonds en euros à stratégie de performance APICIL Euroflex. En proposant toute cette palette de solutions, notre objectif est simple : permettre à nos partenaires CGP de construire le contrat qui ressemble à chacun de ses clients » explique Romain Chevalier, Directeur du Développement des Réseaux Externes du Groupe APICIL.   APICIL Euroflex – un fonds en euros nouvelle génération avec une stratégie d’investissement diversifiée et dynamique Ce nouveau fonds en euros à stratégie de performance a pour objectif de fournir su la durée un rendement supérieur à celui d’un fonds en euros classique. Il est accessible par le biais du nouveau contrat d’assurance-vie INTENCIAL Liberalys Vie, et sera prochainement étendu à l’ensemble des contrats Epargne du Groupe APICIL. Cet objectif s’appuie sur une mécanique de gestion créée pour permettre une gestion diversifiée des actifs, condition indispensable pour obtenir, sur la durée, un potentiel de gain supérieur aux fonds en euros traditionnel pour le client. En contrepartie, le client bénéficiera d’une garantie à hauteur de 96% des sommes nettes investies la première année. Ce niveau de garantie sera réévalué tous les ans, chaque 1er janvier, suite aux versements des intérêts annuels du support pour l’année précédente. « Cette innovation permet de créer un relais de performance par rapport aux fonds euros traditionnels, avec une prise de risque limitée et lisible pour le client. Cette solution crée une étape intermédiaire, qui manquait dans le paysage de l’épargne en France, entre le monde du fonds en euros et celui des unités de compte. Piloté au quotidien par les équipes du Groupe APCIL, ce fonds présente toutes les caractéristiques pour compléter utilement la partie sécuritaire des allocations de nos clients » conclut Romain Chevalier.
Lire (3 min.)

La Caisse des Dépôts investit 15 M€ dans le Fonds PREDIREC Innovation 2020

PREDIREC Innovation 2020 est dédié au préfinancement du Crédit d’Impôt Recherche (CIR) des PME et petites ETI innovantes. La stratégie d’investissement menée par le Fonds géré par ACOFI Gestion consiste à financer des PME ou des ETI via l’acquisition des créances de Crédit d’Impôt Recherche (CIR) échues ou courues. La pré-sélection des créances est effectuée par NEFTYS, conseil du Fonds. La durée de la période d’investissement du Fonds de 5 ans permet aux équipes de gestion d’intervenir aussi sur des programmes de recherches pluriannuels de TPE et PME. Cet investissement s’inscrit dans les priorités de la Caisse des Dépôts en faveur du développement économique des territoires et du déploiement de nouveaux outils dédiés au financement de l’innovation des TPE/PME. Pour Gabrielle Gauthey, directrice des investissements et du développement local de la Caisse des Dépôts, « l’initiative poursuivie par ACOFI Gestion avec ce fonds permet à la Caisse des dépôts d’adresser de manière pertinente la croissance, l’emploi et l’innovation portés par les TPE et PME françaises en facilitant le financement de leurs programmes de R&D à un moment où les cash flows sont souvent tendus voire absents. »  
Lire (1 min.)

Les A-notations d’Anacofi Services : ODYSSEE Capital Investissement

La société indique un encours sous gestion en diminution puisque des fonds ont été remboursés sur l’exercice 2016. Elle indique que depuis son origine, ce sont quelques 470 millions d’euros de capitaux qui ont pu être levés auprès de PME.L’AMF a agréé l’activité ainsi que les produits commercialisés par la société de gestion. La gamme proposée se compose de FIP, FCPI et FCPR. Cette offre classique est distribuée auprès d’une clientèle diversifiée. Formellement, il s’agit d’une SAS, détenue par un actionnariat privé. Le montant de fonds propres est en progression sur les derniers exercices. Le management de la société est stable et le parcours professionnel des dirigeants est connu. L’équipe composée de 9 collaborateurs, est dirigée par son Président-fondateur et un Directeur Général. La société indique avoir organisé un contrôle des risques autonome et s’appuyer sur des collaborateurs spécialisés en matière de RCCI et de déontologie. Ces derniers sont renforcés par des prestataires externes.
Lire (1 min.)

Natixis lance Autocall Flash Avril 2017

Autocall Flash Avril 2017 est une offre présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l’échéance. Sa formule donne la possibilité à l’investisseur d’être remboursé chaque jour dès la fin de la 1ère année, avec un gain de 0,01918 % par jour calendaire écoulé (équivalent à un gain de 7 % par an), si le niveau de l’indice sous-jacent est supérieur ou égal à son Niveau Initial. Disponible en contrats d’assurance vie ou de capitalisation en unités de compte, et en comptes titres, Autocall Flash Avril 2017 offre aux investisseurs un accès au marché actions français via l’indice CAC® Large 60 Equal Weight Excess Return1 (« CAC® Large 60 EWER »), sponsorisé par Euronext et recouvrant les 60 plus grandes valeurs cotées à la Bourse de Paris. Autocall Flash Avril 2017 est ouvert à la commercialisation jusqu’au 28 avril 2017. La formule d’Autocall Flash Avril 2017 Dès la fin de la 1re année, à une Date d’Observation Quotidienne, dès lors que le niveau de clôture de l’indice CAC® Large 60 EWER est supérieur ou égal à son Niveau Initial, un mécanisme de remboursement automatique anticipé est activé et l’investisseur reçoit : - le capital initialement investi augmenté d’un gain de 0,01918 % par jour calendaire écoulé (équivalent à 7 % par an), soit un TRA2 brut maximum de 6,84 %. À la Date d’Observation Finale, le 28 avril 2027, on observe le niveau de l’indice CAC® Large 60 EWER par rapport à son Niveau Initial. Dans le cas où les conditions de remboursement automatique anticipé ne seraient pas remplies précédemment : - Si le niveau de l’indice CAC® Large 60 EWER est supérieur ou égal à son Niveau Initial, l’investisseur reçoit le 12 mai 2027 : le capital initialement investi augmenté d’un gain de 70 % (équivalent à 0,01918 % par jour calendaire écoulé), soit un TRA2 brut de 5,43 %. - Si le niveau de l’indice CAC® Large 60 EWER est supérieur ou égal à 60 % de son Niveau Initial, l’investisseur reçoit le 12 mai 2027 : le capital initialement investi, soit un TRA2 brut de 0 %. - Si le niveau de l’indice CAC® Large 60 EWER est strictement inférieur à 60 % de son Niveau Initial, l’investisseur subit une perte en capital et reçoit le 12 mai 2027 : le capital initialement investi diminué de la performance finale de l’indice. Dans ce scénario, l’investisseur subit une perte en capital à hauteur de l’intégralité de la baisse de l’indice. Cette perte en capital peut être partielle ou totale.
Lire (2 min.)

Jacques Chanut est réélu à la présidence de la FFB

Le très large soutien obtenu à l’occasion de ce vote renforce la détermination de Jacques Chanut à poursuivre son combat pour le développement des marchés. Il agira notamment pour : - lutter contre la fraude au travail détaché en réclamant les contrôles le soir et le week-end sur les chantiers, mais aussi chez les particuliers ; - simplifier la vie des entrepreneurs et artisans rendue complexe par un excès de réglementations et de normes comme la pénibilité ; - résoudre la fracture territoriale qui fragilise des pans entiers du territoire et leur population ; - transformer les transitions numérique et environnementale en opportunités de développement pour les métiers du bâtiment ; - relancer l’apprentissage, malmené par huit ans de crise, et valoriser l’excellence pour faire progresser les métiers et les savoir-faire du secteur ; - imposer un syndicalisme patronal indépendant, sans financement public direct ou indirect. Jacques Chanut, 52 ans, est Président de l’entreprise de gros-œuvre Chanut Bâtiment SAS à Bourgoin-Jallieu (38) depuis 1996 et de l’entreprise Rainero à Voiron (38) depuis 2012. A l’issue du Conseil d’administration de la FFB, il a rappelé : « Il n’y a pas d’emploi sans entreprise. Il n’y a pas d’entreprise sans marché. Il n’y a pas de marché sans projet solide et réaliste. C’est pourquoi la priorité de mon deuxième mandat portera sur le développement de l’activité, l’assainissement de la concurrence et l’allègement des contraintes pour les entrepreneurs et les artisans ».
Lire (1 min.)

L’or est l’ultime police d’assurance

Le marché a en effet intégré une probabilité désormais à 100% d’une hausse de taux lors de la prochaine réunion de la banque centrale américaine qui, en faisant remonter les taux d’intérêt réels, rend l’or moins attractif. Mais les taux d’intérêt réels resteront faibles Reste que, selon nous, une remontée franche des taux d’intérêt ne peut se faire qu’en cas de matérialisation d’une inflation sous-jacente, qui soit de nature à maintenir les taux d’intérêt réels à un niveau faible. Dans un tel contexte, l’or n’a historiquement pas pâti de la remontée des taux nominaux. À l’heure où les taux d’intérêt remontent, qu’en est-il donc de l’inflation ? Celle-ci repart sensiblement aux Etats-Unis et se redresse même en Europe, avec des niveaux au plus haut depuis plus de 4 ans.
Lire (1 min.)

Les A-notations d’Anacofi Services : Mandarine Gestion

La société regroupe une équipe d’experts dont la force réside dans l’indépendance de leur analyse pour une gestion de conviction, se démarquant des indices. Agréée par l’autorité de tutelle (AMF), la société a développé une offre de fonds, de mandats institutionnels et de gestion privée sous mandat. Elle s’adresse à une clientèle diversifiée. Majoritairement détenu par ses fondateurs et collaborateurs, le capital est également partagé par des actionnaires institutionnels de référence (La banque postale, Next AM et Financière Dassault). Pour assurer son développement la société s’appuie sur une équipe de 30 collaborateurs, dont une force commerciale orientée vers une clientèle institutionnelle et une clientèle privée européenne par l’intermédiaire de conseillers patrimoniaux notamment. Elle propose une gamme diversifiée dans les objectifs de gestion (15 OPCVM dont 11 ouverts) ; les encours sous gestion représentent quelques 3 milliards d’euros cumulés. La société dont le siège est à Paris dispose également de partenariats en Autriche, Espagne, Portugal, Italie ainsi que dans la Scandinavie.
Lire (1 min.)

L’étude 14 Pyramides Notaires s’associe à legalife.fr

En combinant l’expertise de professionnels de l'étude notariale avec les innovations numériques développées par une start-up pionnière dans l’offre de services juridiques en ligne, 14 Pyramides Notaires et Legalife ambitionnent de proposer à leurs clients de nouvelles pratiques dans les secteurs du notariat et du droit immobilier. Créée par François Marill, Thomas Rivoire et Olivier Adam, Legalife, acteur majeur du paysage des LegalTech en France, propose une solution de rupture dans la rédaction de contrats. Regroupant 23 notaires et 120 collaborateurs, 14 Pyramides Notaires est l’une des principales études intervenant dans les secteurs clés de l’immobilier institutionnel et du financement, de l’aménagement, de la promotion immobilière et de l’ingénierie patrimoniale.   « L’entrée au capital des associés d’un leader du notariat comme 14 Pyramides Notaires est une étape importante pour Legalife. Ce rapprochement va nous permettre d’accélérer notre développement et notamment notre offre de services numériques à destination des notaires et de leurs clients », commente Thomas Rivoire, co-fondateur de la plateforme. Cet accord est le fruit d’une première initiative commune vers les promoteurs immobiliers leur permettant la signature dématérialisée et sécurisée des contrats de réservation, la création simultanée d’un espace client et d’un outil de suivi en ligne de chaque réservation jusqu’à la signature de la VEFA, outil partageable entre tous les interlocuteurs du dossier (promoteur, commercialisateur, notaires, banques).
Lire (1 min.)

La CNCEF signe un partenariat avec AG2R LA MONDIALE

En effet, si les salariés disposent d'une protection sociale complète et le plus souvent satisfaisante, il en va différemment pour les professions libérales et les indépendants. Les particularismes de la caisse dont ils dépendent, dans le domaine de la prévoyance et de la retraite, rendent nécessaire et indispensable, pour chaque membre de la CNCEF, d'être informé sur leur situation personnelle.

Lire (<1 min.)

Un nouveau Directeur Marketing chez Groupama AM

Guillaume Berthier, 34 ans, est diplômé d’HEC Paris et d’un Master en Management International de l’alliance CEMS (Global Alliance in Management Education) obtenu auprès de l’Université de Saint-Gall en Suisse allemande. Il compte 10 ans d’expérience en gestion d’actifs. Il intègre Groupama AM en 2011, comme Chargé de Marketing Produits, avant de prendre la responsabilité de l’équipe en tant que Responsable Marketing Produits en 2013. En 2016, il devient Responsable Marketing Produits et Digital et se voit également confier le management de l’équipe Communication Produits. Guillaume a démarré sa carrière en 2007 comme Consultant spécialisé en gestion d’actifs et assurance chez Wavestone. Il est notamment intervenu auprès de Lyxor Asset Management, Covea Finance, SGAM, Société Générale Bank & Trust, Neuflize OBC sur des dossiers de fusions de sociétés de gestion (Lyxor et SGAM-AI, Covéa Finance et MMA Finance) et de refonte des gammes produits. Il fait partie du groupe de travail Innovation et Digital de l’AFG (Association Française de la Gestion Financière), au sein duquel il est particulièrement impliqué sur les questions de transformation digitale de la relation clients et d’optimisation des process marketing. En tant que Directeur Marketing, il dirigera une équipe de douze personnes et son périmètre d’activités comprendra l’équipe marketing produits en charge du développement de l’offre globale de Groupama AM (produits et solutions d’investissements), des supports marketing et de la veille concurrentielle  ; l’équipe responsable des réponses aux appels d’offres et enfin, l'équipe des spécialistes produits qui apporte son expertise technique en soutien de la démarche commerciale.
Lire (1 min.)

Du nouveau chez Mata Capital

Jean-Baptiste Avierinos vient renforcer le développement des activités de Mata Capital, Société de Gestion de Portefeuille fondée en octobre 2015 par Jean-Baptiste Pracca et Laurent Delautre. Il participera au développement des investissements de Mata Capital sur les opérations à forte création de valeur, sur toutes les classes d’actifs.Jean-Baptiste, 34 ans, bénéficie de 10 ans d’expérience professionnelle dans le secteur immobilier, et occupait le poste de Directeur des Investissements Immobilier Tertiaire chez Scaprim Asset Management depuis 2015. Auparavant, il avait passé plus de 7 ans chez Constructa Asset Management où il avait successivement occupé les fonctions de Directeur de Portefeuille, Directeur des Arbitrages puis Directeur des Investissements. Au cours de sa carrière professionnelle, Jean-Baptiste Avierinos a participé à la conclusion et la gestion de plus de 3 milliards d’euros d’investissements immobiliers pour le compte de clients institutionnels français et étrangers. Il est titulaire d’un DEA d’Economie délivré conjointement par l’Université Paris 1 Sorbonne et l’Ecole centrale, ainsi que du mastère MUI de l’Essec. Mata Capital gère actuellement un fonds « core plus » positionné sur l’immobilier de commerce (dont le gérant est Laurent Delautre) pour lequel près de 150 m€ d’investissements ont été engagés depuis sa création en novembre 2015.
Lire (1 min.)

Une nouvelle directrice des partenariats chez YCAP Partners

Après plusieurs expériences au sein notamment d’Axa France Vie, de la Caisse d’Epargne et Natixis, Johanna Melloul rejoint l’équipe commerciale de Moneta Asset Management en 2016 pour animer le réseau de distribution auprès des Conseillers en Gestion de Patrimoine. Forte de sa connaissance des produits financiers et de leur distribution auprès des CGP, Johanna intègre les équipes d’YCAP partners en janvier 2017 en qualité de Directrice des partenariats.

Johanna est diplômée d’un Master en Management, spécialité Direction et Ingénierie Financière obtenu à la Kedge Business School et est détentrice de la certification AMF.

Lire (1 min.)