Philippe Crevel

Directeur du Cercle de l'Épargne

Et si l’Autriche devenait anti-européenne ?

Philippe Crevel
À l’Est, les sentiments nationalistes progressent. En Pologne, en Hongrie, en Bulgarie et de manière moins nette en République tchèque ou en Slovaquie, de plus en plus de formations politiques prennent des positions et des décisions contraires à l’esprit de l’Union européenne. L’Autriche, qui est l’un des pays les plus riches de l’Union, est confrontée, depuis de nombreuses années, à un puissant courant nationaliste.
Lire (5 min.)

Le Livret A, toujours au sommet

Philippe Crevel
Les mois se suivent et se ressemblent. La collecte du Livret A, au mois d’août, a été positive de 1,59 milliard d’euros pour le 9e mois consécutif. Depuis le début de l’année, la collecte atteint déjà 12,17 milliards d’euros ce qui place 2017 dans les très bons crus du Livret A.
Lire (2 min.)

Les pays d’Europe du Sud retrouvent des couleurs

Philippe Crevel
De 2008 à 2015, les pays d’Europe du Sud ont enregistré de fortes augmentations de leur taux de chômage. Après être sortis de récession en 2016, ils connaissent une embellie relative de leur marché du travail.
Lire (1 min.)

Le niveau de vie des Français en petite hausse

Philippe Crevel
En 2015, selon l’enquête Revenus fiscaux et sociaux de l’INSEE, le niveau de vie médiandes personnes vivant dans un ménage (montant de revenu divisant en part égale le nombre de ménages, 50 % des ménages gagnant plus que ce montant, 50 % gagnant moins) est de 20 300 euros, soit 1 692 euros par mois. Pour une famille composée d’un couple avec deux enfants de moins de quatorze ans, ce montant correspond à un revenu disponible de 42 630 euros par an, soit 3 553 euros par mois. En 2015, le niveau de vie médian n’a progressé que de 0,4 % en euros constants. Toujours en euros constants, le niveau de vie médian des Français est toujours inférieur à celui de 2009 (20 450 euros). L’écart est d’un peu moins de 1 %.
Lire (6 min.)

Phillippe Arraou prend la présidence de BDO France

BDO France, qui fête ses 10 ans en fin d’année, a réussi son ancrage dans l’hexagone. La filiale compte aujourd’hui 1200 collaborateurs, dont 60% de femmes, répartis dans 45 bureaux à Paris et en régions. La structure, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires proche de 120 millions d'euros, accompagne ses clients dans la gestion courante, les projets de développement et transformation ou de résolution de situations de crise et se distingue par sa proximité relationnelle et la seniorité qu’elle propose à tous (1 associé pour 10 collaborateurs).

L’arrivée de Philippe Arraou, ancien Président de l’Ordre des Experts-Comptables, est un signal fort, annonciateur d’une nouvelle étape du développement de BDO France. Diplômé à la fin des années 1980, cet entrepreneur dans l’âme crée immédiatement un cabinet à Pau et un second à Barcelone, devenant ainsi l’un des rares spécialistes franco-espagnols de la profession.

Son engagement à l’international le conduit à lancer en 1989 un groupement européen de cabinets d’experts-comptables et d’avocats, Auditeurs Consultants et Experts Européens (ACEE). En 1996, il est l’un des fondateurs de la Fédération européenne des experts-comptables et commissaires aux comptes de PME, qu’il présidera pendant quatre années.

Entré au Conseil supérieur de l’Ordre des Experts-comptables en 2009, il préside la commission des Relations internationales jusqu’en 2012 et représente la profession française dans plusieurs organisations professionnelles internationales. En mars 2015, il sera élu Président pour deux ans.

Passionné de vins, Philippe Arraou crée en 2000 une propriété viticole de Jurançon, le Château Lafitte, dirigée aujourd’hui par son fils Antoine. Egalement actif politiquement, il est conseiller municipal de Lons (département des Pyrénées-Atlantiques - 64).

Fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 2016 par Emmanuel Macron, alors Ministre de l’Economie, puis décoré de la Médaille d’Or de l’Ordre des Experts-comptables en 2017, Philippe Arraou aborde son arrivée chez BDO France comme un nouveau challenge dans son parcours.  
Lire (2 min.)

La SCPI PF1 de PERIAL AM va rouvrir son capital

Le projet du Grand Paris est, en effet, la promesse d’une vraie dynamique immobilière, portée par un programme de développement soutenu par l’Etat et les collectivités locales. En stimulant les transports et le développement économique, le projet du Grand Paris impacte directement la dynamique des marchés de bureaux.

PERIAL Asset Management y voit l’opportunité stratégique de faire de PF1 une des SCPI incontournables investissant dans des actifs en Ile-de-France. Son patrimoine en majorité francilien constitué depuis plus de 50 ans, lui assure un patrimoine de qualité de plus de 556 M€*.

« Nous avons la conviction que le projet du Grand Paris est porteur de plus-value immobilière et nous  souhaitons en faire profiter nos épargnants », souligne Eric Cosserat, Président du Groupe PERIAL.

Le prix de souscription d’une part à la réouverture est fixé à 469 euros.

 

De nouveaux profils immobiliers

Face à l’essor de nouveaux modes de travail (nomadisme, co-working, flex-office, desk-sharing), l’immobilier de bureaux est appelé à évoluer en faisant place à des aménagements plus ouverts et en proposant à ses utilisateurs toujours plus de services.

PERIAL Asset Management entend sélectionner des actifs en ligne avec ces nouveaux usages et s'appuyer sur une démarche ESG pour accompagner les attentes sur le bien-être des utilisateurs.

 
Lire (1 min.)

Héritage et inégalités de patrimoine

Philippe Crevel
Selon une enquête de l’INSEE, le patrimoine net des ménages dont un membre a reçu un héritage au cours de sa vie est de 353 900 euros en moyenne (contre 235 900 euros dans l'ensemble de la population), et un ménage héritier sur deux a un patrimoine net supérieur à 205 600 euros (médiane). Les ménages ayant reçu une donation ont un patrimoine plus élevé encore : en moyenne de 459 400 euros, avec une médiane de 276 200 euros.
Lire (2 min.)

La République tchèque, le nouveau dragon

Philippe Crevel
Dans les années 1980, l’économie mondiale avait ses quatre dragons asiatiques, Taïwan, la Corée du Sud, Singapour et Hong-Kong, qui accumulaient les succès avant de laisser la place aux pays émergents dans les années 2000. Les années 2010 ne marqueraient-elles pas le retour sur le devant de la scène de quelques pays d’Europe de l’Est et tout particulièrement celui de la République tchèque ? Ce pays figure parmi les meilleurs élèves de la classe européenne en termes de croissance et d’emploi.
Lire (4 min.)

Angela Merkel, chronique d’une victoire annoncée ?

Philippe Crevel
Les élections au Bundestag sont prévues le 24 septembre prochain. En l’état des sondages, la victoire d’Angela Merkel se dessine mais il faut toujours se méfier des prévisions. En outre, est-ce que la CDU-CSU obtiendra la majorité absolue ou devra-telle passer par une coalition ?
Lire (3 min.)

La confiance, retour à la normale

Philippe Crevel
Après l’euphorie post-électorale, le niveau de confiance des Français poursuit son mouvement de repli engagé au mois de juillet. L’indicateur de l’INSEE qui synthétise la confiance des ménages perd un point (à 103) après une baisse de 4 points en juillet. Il demeure néanmoins au-dessus de sa moyenne de longue période (100).
Lire (2 min.)

Janus Henderson Investors nomme un Responsable mondial de la Gestion obligataire

Jim Cielinski apporte à la société plus de 30 ans d’expérience dans l’investissement. Il occupait précédemment le poste de Responsable mondial du Fixed Income chez Columbia Threadneedle Investments, où il supervisait, à l’échelle internationale, une équipe Fixed Income composée de plus de 165 professionnels de l’investissement et totalisant 190 milliards d’actifs obligataires sous gestion.

Avant de rejoindre Columbia Threadneedle en 2010, Jim Cielinski a travaillé 12 ans chez Goldman Sachs Asset management en tant que Directeur exécutif et Directeur du Crédit, où il gérait les expositions crédit de tous les portefeuilles « investment grade » et de plus de 200 milliards de dollars US d’actifs Core, Core plus et alternatifs. Il a également occupé le poste de Responsable Fixed Income pour Utah Retirement Systems, de gérant des obligations imposables pour Brown Brothers Harriman & Co et de gérant actions pour First Security Investment Management.

 
Lire (1 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : Nestadio

NESTADIO CAPITAL est une société de gestion spécialisée dans l’investissement au capital de PME régionales et entreprises innovantes. La société a été constituée en SAS en 2004 et son actionnariat est totalement privé. Basée en Bretagne, NESTADIO dispose également d’une structure en région parisienne (Versailles).

Agréée en 2004 par l’AMF, la société indique détenir 75 millions € sous gestion à fin 2016. Cet encours est réparti sur 15 fonds et au travers de quelques 80 participations comme l’indique son Président (cf interview Club Patrimoine mai 2017).

Conformément à la règlementation, la documentation semble régulière et le site de la société propose une rubrique « actualités ». L’historique des valorisations de portefeuilles peuvent être consultées auprès de NESTADIO. L’offre est axé sur les avantages fiscaux liés au capital développement (solutions éligibles IR et/ou ISF : FIP et FCPI). Elle s’adresse à une clientèle diversifiée. S’appuyant sur une équipe composée de 9 collaborateurs (en décembre 2016), la société poursuit son développement avec succès.

Lire (1 min.)

La croissance de l’économie mondiale est-elle solide ?

Philippe Crevel
La croissance de l’économie mondiale en 2017 devrait être supérieure à 3 % grâce à la reprise confirmée au sein de l’Union européenne et la forme retrouvée des pays émergents. Certes, la croissance est loin d’avoir retrouvé son rythme d’avant crise (plus de 4 %) mais elle se maintient sur la crête des 3 % depuis deux ans. Une légère accélération pourrait intervenir dans les prochains mois. Avec la fin de la récession au Brésil et en Russie, tous les grands pays ont renoué avec la croissance. L’activité mondiale bénéficie d’un contexte favorable reposant sur une série de facteurs exceptionnels.
Lire (6 min.)