Laurent Saint Aubin

Pourquoi le potentiel de performance du segment résidentiel en Allemagne demeure élevé

Laurent Saint Aubin
La thématique du logement en Allemagne représente 31,6 % de l’indice EPRA Eurozone (à fin août 2017) et continue de délivrer la croissance locative la plus élevée de l’ensemble de la classe d’actif immobilière (+3,7 % sur un an glissant à périmètre constant à fin juin 2017 en moyenne malgré une indexation généralement inexistante).
Lire (2 min.)

Le résidentiel allemand continue de mener le bal

Laurent Saint Aubin
Si l’on tente une comparaison entre les grands secteurs Bureaux, Commerces et Logements à la lumière de leurs derniers résultats semestriels, il en ressort :
Lire (3 min.)

Un très bon semestre pour la gestion de convictions

Laurent Saint Aubin
Le paysage global en Europe reste marqué par une croissance économique qui se raffermit même si, pour s’épanouir, elle aurait besoin de réformes structurelles toujours à l’état de projet dans les grands pays (à l’exception de l’Allemagne). En outre, l’inflation «coeur» (essentiellement corrélée aux pressions salariales) demeure faible (+1% estimé pour la zone Euro en Juillet alors que le mandat de la Banque Centrale Européenne est de limiter la progression à 2% au maximum). Dans ce cadre, la normalisation en cours de la politique monétaire sera très graduelle en Europe.
Lire (1 min.)

Un début d’année très encourageant !

Laurent Saint Aubin
Sur les quatre premiers mois de 2017, une performance positive de +4,28 % a été enregistrée pour les fonds, qui se caractérisent par une forte résistance dans les phases de baisse du marché. Le bêta baissier (qui mesure la relation entre la variation du fonds et celle de son indice de référence) ressort sur un an à 0,62 ce qui signifie qu’il est 38% moins réactif que le marché quand ce dernier recule (et donc qu’il baisse moins).
Lire (1 min.)

Phillippe Arraou prend la présidence de BDO France

BDO France, qui fête ses 10 ans en fin d’année, a réussi son ancrage dans l’hexagone. La filiale compte aujourd’hui 1200 collaborateurs, dont 60% de femmes, répartis dans 45 bureaux à Paris et en régions. La structure, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires proche de 120 millions d'euros, accompagne ses clients dans la gestion courante, les projets de développement et transformation ou de résolution de situations de crise et se distingue par sa proximité relationnelle et la seniorité qu’elle propose à tous (1 associé pour 10 collaborateurs).

L’arrivée de Philippe Arraou, ancien Président de l’Ordre des Experts-Comptables, est un signal fort, annonciateur d’une nouvelle étape du développement de BDO France. Diplômé à la fin des années 1980, cet entrepreneur dans l’âme crée immédiatement un cabinet à Pau et un second à Barcelone, devenant ainsi l’un des rares spécialistes franco-espagnols de la profession.

Son engagement à l’international le conduit à lancer en 1989 un groupement européen de cabinets d’experts-comptables et d’avocats, Auditeurs Consultants et Experts Européens (ACEE). En 1996, il est l’un des fondateurs de la Fédération européenne des experts-comptables et commissaires aux comptes de PME, qu’il présidera pendant quatre années.

Entré au Conseil supérieur de l’Ordre des Experts-comptables en 2009, il préside la commission des Relations internationales jusqu’en 2012 et représente la profession française dans plusieurs organisations professionnelles internationales. En mars 2015, il sera élu Président pour deux ans.

Passionné de vins, Philippe Arraou crée en 2000 une propriété viticole de Jurançon, le Château Lafitte, dirigée aujourd’hui par son fils Antoine. Egalement actif politiquement, il est conseiller municipal de Lons (département des Pyrénées-Atlantiques - 64).

Fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 2016 par Emmanuel Macron, alors Ministre de l’Economie, puis décoré de la Médaille d’Or de l’Ordre des Experts-comptables en 2017, Philippe Arraou aborde son arrivée chez BDO France comme un nouveau challenge dans son parcours.  
Lire (2 min.)

La SCPI PF1 de PERIAL AM va rouvrir son capital

Le projet du Grand Paris est, en effet, la promesse d’une vraie dynamique immobilière, portée par un programme de développement soutenu par l’Etat et les collectivités locales. En stimulant les transports et le développement économique, le projet du Grand Paris impacte directement la dynamique des marchés de bureaux.

PERIAL Asset Management y voit l’opportunité stratégique de faire de PF1 une des SCPI incontournables investissant dans des actifs en Ile-de-France. Son patrimoine en majorité francilien constitué depuis plus de 50 ans, lui assure un patrimoine de qualité de plus de 556 M€*.

« Nous avons la conviction que le projet du Grand Paris est porteur de plus-value immobilière et nous  souhaitons en faire profiter nos épargnants », souligne Eric Cosserat, Président du Groupe PERIAL.

Le prix de souscription d’une part à la réouverture est fixé à 469 euros.

 

De nouveaux profils immobiliers

Face à l’essor de nouveaux modes de travail (nomadisme, co-working, flex-office, desk-sharing), l’immobilier de bureaux est appelé à évoluer en faisant place à des aménagements plus ouverts et en proposant à ses utilisateurs toujours plus de services.

PERIAL Asset Management entend sélectionner des actifs en ligne avec ces nouveaux usages et s'appuyer sur une démarche ESG pour accompagner les attentes sur le bien-être des utilisateurs.

 
Lire (1 min.)

Qu’attendre des premiers résultats des foncières de commerce ?

Laurent Saint Aubin
Les résultats de Klepierre et Unibail publiés ces derniers jours permettent de tirer des enseignements intéressants.
Lire (2 min.)

2016 : une année très tactique pour les gérants d’OPCVM immobiliers

Laurent Saint Aubin
2016 aura été marquée par une volatilité très marquée du secteur : 18,2% contre 23,2% pour l’indice généraliste STOXX 50 (données à fin Novembre).
Lire (1 min.)