Didier Le Menestrel

Les marchés dans le rouge : entre inversion et arrestation

Didier Le Menestrel
Le rebond des marchés au lendemain de la trêve conclue lors du G20 entre la Chine et les Etats-Unis n’aura finalement pas duré et les actifs risqués ont terminé, une nouvelle fois, la semaine dernière dans le rouge.
Lire (2 min.)

Marchés : sur quel pied danser avec Trump ?

Didier Le Menestrel
Le moins que l’on puisse dire de Donald Trump, c’est qu’il maîtrise l’art du contretemps. Les marchés n'apprécient guère.
Lire (2 min.)

La micro-économie tente d’éclipser la géopolitique

Didier Le Menestrel
Le spectre de la guerre commerciale plane depuis plusieurs semaines presque sans discontinuer sur les marchés. La période des publications d’entreprises, qui, après les Etats-Unis, débute en Europe, laissait espérer que l’actualité microéconomique reprendrait, un temps, le pas sur la géopolitique et la macroéconomie. Ce n’est finalement guère le cas.
Lire (2 min.)

Guerre commerciale : les ripostes

Didier Le Menestrel
Les marchés actions sortent d’une semaine compliquée, sur laquelle a plané le spectre de la guerre commerciale.
Lire (2 min.)

La Financière de la Cité renforce son pôle gestion

Timothée Pubellier La Financière de la Cité

Timothée Pubellier est diplômé de l’ESCP Europe avec un Master en finance de marché et de l’Illinois Institute of Technology. Il possède également un Master en Electricité et Informatique de l’ESME, ainsi que le certificat du CFA.

Après avoir travaillé en Grande-Bretagne pour Kames Capital (Aegon AM) en tant que gérant obligataire (fonds de performance absolue), gérant de hedge fund chez UBP et membre de l’équipe de trading de Volatilité du hedge fund Nexar Capital, il a rejoint La Financière de la Cité en qualité de gérant obligataire.

Christophe Bonnevie La Financière de la Cité

Christophe Bonnevie a étudié les mathématiques appliquées à Panthéon-Sorbonne, est diplômé du Master 272 en Ingénierie économique et financière à l’Université Paris-Dauphine et a passé le niveau III du CFA.

Après avoir travaillé pendant plus de trois ans en tant qu’analyste financier à France Brevets, il occupe maintenant le poste d'analyste au sein de La Financière de la Cité.

Lire (1 min.)

Primonial propose une gamme complète de modes de gestion dans ses contrats d’assurance-vie

La gestion libre permet au client de choisir ses supports d’investissement sur les recommandations de son conseiller, alors qu’avec le mandat d’arbitrage (ou gestion pilotée), la gestion d’une partie -ou de la totalité- de ses supports d’investissement est confiée à une société de gestion.

Les contrats Sérénipierre Vie et Capi, conçus et gérés en partenariat avec Suravenir, ont ainsi récemment évolué en bi-compartiment, pour les nouvelles souscriptions comme pour les contrats existants, offrant la possibilité de choisir entre gestion libre et mandat d’arbitrage (gestion pilotée) ou les deux au sein du même contrat. Cette évolution bénéficie donc à l’ensemble des adhérents.

Investi à 100% en UC, exclusivement en fonds La Financière de l’Echiquier (LFDE), partenaire stratégique de Primonial, ce mandat se décline en 2 profils : Perspectives 50 - 100% UC, dont 50% maximum en actions et Perspectives 75 - 100% UC, dont 75% maximum en actions.

La gestion sous mandat est, quant à elle, accessible pour les contrats d’assurance-vie Luxembourgeois, tel que Target + Lux. Ici, la société de gestion, LFDE en l’espèce, exécute une stratégie d’investissement personnalisée selon les objectifs, profils et horizons de placement du client.

Lire (1 min.)

Banques centrales : de Powell en Draghi

Didier Le Menestrel
C’est incontestablement l’action des banques centrales qui a alimenté les mouvements des marchés au cours de la semaine dernière.
Lire (2 min.)

Politica et política

Didier Le Menestrel
Au centre de toutes les préoccupations cette semaine, les situations politiques de l’Italie et de l’Espagne ne sont pourtant guère comparables.
Lire (2 min.)

Trump is back

La trêve aura donc été de courte durée. En début de semaine dernière pourtant, les investisseurs se félicitaient de l’annonce d’un accord commercial de principe conclu entre les Etats-Unis et la Chine. Il prévoit de suspendre les hausses des tarifs douaniers annoncées par l’administration Trump ces derniers mois, en contrepartie d’un engagement de la Chine à importer davantage de produits américains, agricoles notamment.
Lire (2 min.)

États-Unis : le printemps des taux

Didier Le Menestrel
Le rendement des taux américains ne cesse de monter : le taux à 10 ans, par exemple, a franchi la semaine dernière le cap des 3,10%, qui n’avait plus été observé depuis 2011.
Lire (2 min.)

Deux nouveaux gérants privés chez Inocap Gestion

Des Brosses Pelard Inocap Gestion

« Avec plus de 30 ans d’expérience chacun, Xavier et Bruno sont des spécialistes de la gestion personnalisée adaptée au besoin de chaque client et du conseil patrimonial. Leurs formations académiques ainsi que leurs longues expériences dans des établissements reconnus, permettent de consolider la stratégie mise en place au sein de l’équipe de gestion privée d’INOCAP Gestion. » commente Vincent Godfroid, directeur de la gestion privée.

 
Lire (1 min.)

Julien Martin rejoint AERIUM France

Julien Martin Aerium France

Agé de 30 ans, Julien Martin a pour mission, l’Asset Management et la valorisation de différents actifs du groupe, dont 11 immeubles prime et prestigieux à usages de bureaux, de commerces et d’activités, situés dans des emplacements de premier plan à Paris, faisant partie de l’OPPCI IRAME financé par Natixis en décembre 2017.

Précédemment, Julien Martin a travaillé pendant 3 ans au sein de l’équipe Asset Management de Primonial Real Estate Investment Management comme Asset Manager. Il a exercé également la fonction de Fund et Asset Manager chez Atemi (aujourd’hui Freo Group) et Ardian.

Julien Martin est titulaire d’un Master en ingénierie financière et de stratégie fiscale ainsi qu’un magistère de finance de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Lire (1 min.)

Divorce en Iran, lune de miel en Corée

Didier Le Menestrel
Aucun dirigeant européen n’aura finalement réussi à dissuader Donald Trump de se désengager de l’Accord sur le nucléaire iranien. Une décision à l’impact majeur tant au niveau économique que géopolitique.
Lire (2 min.)