MiFID II : les institutionnels accusent du retard

Assurance - Déjà repoussée d'un an, la mise en application de la directive MiFID II début 2018 risque pourtant de poser problème. Selon une étude du cabinet de conseil JWG parue ce mois, 90% des investisseurs institutionnels européens ne seront pas prêts au 3 janvier pour appliquer cette nouvelle réglementation européenne.

Visant à assurer la protection des clients et accroître la transparence des opérations, elle met en difficulté les acteurs de l'industrie financière. Car les sociétés de gestion partagent également ces inquiétudes, autour des zones d'ombres du texte, des développements de systèmes d'information nécessaires pour être en conformité avec les nouvelles règles, et des coûts engendrés par cette mise en application.

 

 

 

 

 

(Conception : Roxane Nojac – Dessin : Amandine Victor) 

Roxane Nojac

Rédactrice en chef - Le Courrier Financier

Voir tous les articles de Roxane