Les politiques des banques centrales vont continuer de soutenir les actions Value

Asset Management - Les actions value vont rattraper les actions growth. Les écarts de performances n'ont jamais été aussi élevés depuis 1999. Point de vue

La politique d’assouplissement quantitatif au sein de la zone euro et la normalisation des taux d’intérêts aux États-Unis vont jouer en faveur des actions value dont les performances vont dépasser à l’avenir celles des actions growth. La relance liée à l’assouplissement quantitatif dans la zone euro peut libérer les investisseurs d’une approche défensive orientée sur des actions à croissance stable pour privilégier des actions à dividendes en hausse. Le redressement économique européen, associé à l’amélioration des bénéfices, la dissipation des peurs et la normalisation des taux d’intérêts entraîneront une surperformance des dividendes cycliques par rapport aux instruments obligataires.

Certes, les actions value ont globalement montré des performances inférieures de 6 % par an par rapport aux actions growth. Mais le contexte actuel invite aujourd’hui à se positionner sur ce marché. Les analyses de long terme ont également mis en évidence un redressement plus fort des valeurs de rendement par rapport aux valeurs de croissance stable. En effet, l’écart des performances relatives entre les deux styles d’investissement n’a jamais été aussi élevé depuis décembre 1999, c’est-à-dire juste après la crise des valeurs technologiques à l’issue de laquelle les actions Value ont réalisé des surperformances pendant quelques années encore. Cette analyse montre qu’en remontant jusqu’à 1984, les performances relatives des actions value sur une période glissante de 10 ans est inférieure de 30 % à celle des actions growth.

Tous ces éléments portent à estimer que nous sommes dans une période propice à un retour des investisseurs vers les actions value, notamment dans le secteur bancaire, des transports et des logiciels. Ce sont ces secteurs qui bénéficient en dernier ressort de la normalisation des taux d’intérêts et qui offrent un double potentiel de hausse de dividendes et de valorisation soutenue par le marché. Ceci est particulièrement vrai en Europe dont l’économie est en phase de redressement.

Mots-clés :

Valentijn van Nieuwenhuijzen - NN Investment Partners

Head of the Multi Asset chez NN Investment Partners

Voir tous les articles de Valentijn