EDF : le puits sans fond

Asset Management - Avec plus de 75 milliards d’euros de dettes, une action qui ne cesse de dévisser et qui a perdu 86% de sa valeur en dix ans, le groupe EDF affiche une santé financière inquiétante.

Aucun sursis du côté des perspectives : le cabinet Alphavalue estime que l’électricien va devoir faire face, dans la décennie à venir, à 165 milliards d’euros d’investissement pour moderniser son parc nucléaire et mener ses différents projets à bien (EPR de Flamanville, Hinkley Point…). Si l’Etat français est arrangeant (et accepte par exemple de recevoir ses dividendes en actions plutôt qu’en numéraire), il fait aujourd’hui office de Danaïde, condamné à alimenter le tonneau percé… Emmanuel Macron, alors candidat, déclarait il y a quelques semaines «Le groupe ne tient que par le soutien de l’Etat».

(Conception : Roxane Nojac – Dessin : Amandine Victor) 

Mots-clés : - - - - -

Roxane Nojac - Le Courrier Financier

Rédactrice en chef - Le Courrier Financier

Voir tous les articles de Roxane