L’or est l’ultime police d’assurance

Asset Management - À l’heure où l’or reprend son souffle après un début d’année en fanfare, certains s’interrogent sur la pérennité du mouvement d’appréciation du métal jaune. En cause : le changement de politique monétaire outre-Atlantique et la probable remontée des taux d’intérêts par la Réserve Fédérale américaine (FED).

Le marché a en effet intégré une probabilité désormais à 100% d’une hausse de taux lors de la prochaine réunion de la banque centrale américaine qui, en faisant remonter les taux d’intérêt réels, rend l’or moins attractif.

Mais les taux d’intérêt réels resteront faibles

Reste que, selon nous, une remontée franche des taux d’intérêt ne peut se faire qu’en cas de matérialisation d’une inflation sous-jacente, qui soit de nature à maintenir les taux d’intérêt réels à un niveau faible. Dans un tel contexte, l’or n’a historiquement pas pâti de la remontée des taux nominaux.

À l’heure où les taux d’intérêt remontent, qu’en est-il donc de l’inflation ? Celle-ci repart sensiblement aux Etats-Unis et se redresse même en Europe, avec des niveaux au plus haut depuis plus de 4 ans.

Mots-clés : - - -